Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gung Ho ! Même les Brebis Galeuses peuvent être utiles
Gung Ho ! Même les Brebis Galeuses peuvent être utiles

Titre : Gung HO - Brebis Galeuses
Éditeur : Paquet
Artiste : Benjamin Von Eckartsberg (scénariste) et Thomas Von Kummant (dessinateur et coloriste)
Date de sortie : 25 septembre 2013
Prix : 15€
Description : Dans un futur proche, la « Plaie Blanche » a presque complètement décimé l’humanité, et la civilisation n’est plus qu’un doux souvenir. L’Europe toute entière est devenue une zone de danger, où la survie n’est plus possible qu’à l’intérieur de villes ou de villages fortifiés.

Les règles sont importantes dans la zone de danger. Même un enfant sait cela. Jusqu’à ce qu’il devienne adolescent...Paresse, insubordination, manque de discipline, violence : Zack et Archer Goodwoody ont largement tiré sur la corde. Depuis la mort de leurs parents huit ans auparavant, les deux frères vont d’orphelinats en orphelinats, chassés à chaque fois pour raisons disciplinaires. Ils ont gâché en profondeur toutes les chances que leur ont laissé les autorités, pour qui il n’y a plus rien de bon à attendre de ces deux éléments.

La colonie 16, appelée "Fort Apache", sera leur dernière chance.

Je connaissais la BD Belge ou encore le jeu à l’allemande. Mais la BD Allemande, ça, je ne connaissais pas du tout. Eh bien maintenant je connais ! Mais vous, peut-être pas, alors pourquoi ne pas commencer avec Gung HO ?

Gung HO, ça se déroule dans un futur très proche de notre présent, en dans un coin d’Europe. Alors que l’humanité est quasiment détruite, de petites communautés résistent grâce à des villes fortifiées permettant ainsi de survivre dans la zone de danger qu’est devenue l’Europe. Des règles très strictes ont été instaurées afin d’éviter le moindre danger. Malheureusement, Zack et Archer Goodwoody ont du mal à respecter ces règles et naviguent de ville en ville et d’orphelinat en orphelinat, desquels ils ne cessent de se faire expulser. Plus qu’une seule chance pour eux de ne pas se retrouver en plein dans la zone de danger…la colonie 16, Fort Apache…

Gung HO, c’est une sorte de BD SF post apocalyptique complètement attractive. Avec un scénario signé par Benjamin Von Eckartsberg et une mise en dessin de Thomas Von Kummant, ce premier tome, nommé « Brebis Galeuses » en l’honneur de nos deux orphelins, Zack et Archer, met en place l’univers que l’on va côtoyer pendant 5 tomes. Malheureusement, l’univers qui nous est présenté dans ce tome n’est encore que trop peu développé. Malgré qu’il soit dès le début, super intéressant, on ne fait que survoler ce monde ravagé par la terreur et on se pose pas mal de questions, notamment sur ce qui a mené à la situation de ce monde. Mais ce sont ces questions qui font que l’on est passionné par l’histoire, qui nous pousse à lire, lire, lire jusqu’à la fin, sans s’arrêter. Arriver à la dernière page, la dernière case et la dernière bulle, on veut lire la suite, c’est vraiment top !

La galerie de protagonistes se trouve être vraiment bien elles aussi. Tous différents, les personnages partagent à la fois une certaine insouciance, comme tous les jeunes adolescents qui vivent dans un monde normal, tout en étant tous parfaitement conscients des dangers qui les entourent. Car oui, une véritable menace pèse constamment sur la colonie Fort Apache, celle de la mort. Des sortes de loups très féroces, les rippers, terrorisent la communauté, et peuvent à n’importe quel instant s’introduire dans l’enceinte de la colonie. Et la terreur que ça cause met en place une tension palpable, surtout vers la fin de l’album. Mais la menace n’est pas qu’extérieur puisque même au sein de la colonie, une partie de l’organisation de cette dernière se trouve être totalement corrompue. L’ambiance de l’album est vraiment prenante.

Et le dessin n’est pas en reste. C’est graphiquement magnifique. Les personnages sont superbes, les décors sont magnifiques et les rippers sont assez terrifiants. Je n’ai pas grand-chose à dire sur le dessin, mis à part que c’est beau et que Thomas est quelqu’un de très talentueux.

Foncez ! Les yeux fermés vous pouvez y aller ! Gung HO – Brebis Galeuses, c’est une réussite sur tous les plans, et pour ma part, j’attends la suite… Et ça annonce du lourd tout ça !

Tag(s) : #Review BD

Partager cet article

Repost 0