Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La libellule et le philosophe, la poésie philosophique des libellules

Titre : La libellule et le philosophe
Auteur : Alain Cugno
Illustrateur : Alain Cugno
Éditeur : Albin Michel
Pages : 173
Quatrième de couverture : Le philosophe Alain Cugno nourrit depuis toujours une passion insolite pour les libellules, qu'il observe, à chaque saison, des heures durant... [suite]

Amoureux des libellules. Amoureux de la philosophie. Odonatologue (entomologiste spécialiste des libellules) et philosophe. C'est très différent, même opposé, pourtant, ce n'est en rien incompatible, c'est même lié, et c'est ce qu'Alain Cugno cherche à nous faire comprendre.

La libellule et le philosophe. Quel beau titre. Pardon ? Celui-ci vous effraie ? Vous n'aimez pas la philosophie ? Mais voyons, la philosophie est à la base de notre monde, à la base de notre vie, de notre science, à la base de tout, alors n'ayez pas peur, et laissez-vous tenter par ce court ouvrage de quelque 170 pages. D'autant plus que La libellule et le philosophe n'est pas qu'un ouvrage de philosophie. Alain Cugno est depuis toujours passionné par la nature. D'abord ornithologue (zoologue spécialiste des oiseaux) pendant de nombreuses années, il s'est ensuite tourné vers entomologie (l'étude des insectes), pour devenir, plus particulièrement, odonatologue (spécialiste des libellules). Et son expérience dans le domaine, acquise au cours de ses longues journées d'observation, il nous la livre dans un petit récit. Un récit, qui est avant tout celui d'une passion, celle des libellules, si "belles et guerrières", dans lequel Cugno se questionne. Eh oui, Cugno est avant tout un philosophe, et comme tout bon philosophe, il réfléchit, et ses réflexions l'ont mené à se poser quelques questions, notamment à propos du lien et de l'impact des libellules avec et sur la philosophie. Questions auxquelles il essaye de répondre.

Dans une première partie, Alain Cugno commence donc par nous définir ce que sont les animaux, qui ils sont, pourquoi ils sont, il nous donne les raisons pour lesquelles ils nous attirent, etc. Ensuite, il se penche sur la traque et l'observation des libellules, en fournissant au lecteur de nombreux détails et informations. De quoi être parfaitement renseigné sur le sujet. Ensuite, dans une seconde partie tournée sur la philosophie, il se charge de tirer des enseignements sur son activité d'odonatologue, à partir de son activité de philosophe, ainsi que des enseignements sur son activité de philosophe, à partir de son activité d'odonatologue. Il faut dire que l'étude des insectes, comme celui des petits animaux, oblige à passer d'une dimension à une autre. On entre donc dans un monde différent de celui auquel nous sommes habitués, un monde que l'on ne connaît pas, et ce changement nous pousse à la réflexion, on se questionne, on philosophe. Et c'est de cette manière que l'on appréhende ce lieu inconnu. Nous ne vivons pas le même monde que les libellules, et quand nous entrons dans le leur, tout change. Et ça, Cugno nous l'explique très bien.

La première partie, celle plus orientée sur le naturalisme (au sens d'étude de la nature), pourrait paraître rébarbative à n'importe qui. Pourtant, ce n'est pas du tout le cas, l'auteur parvient à nous passionner du début à la fin, notamment grâce à des explications claires et précises. La seconde partie, philosophique donc, quant à elle, peut sembler quelque peu complexe à aborder pour quiconque n'a pas un enseignement philosophie minimum. Eh bien je vous le dis, ce n'est pas le cas. Le texte est simple, la philosophie est complexe, mais pas difficile à comprendre. Dans l'ensemble, l'ouvrage demande d'être très présent mentalement, d'être attentif, et une seconde lecture peut être une excellente chose !

On en ressort heureux, et grandit. Finalement, La libellule et le philosophe est un moyen pour Alain Cugno de se dévoiler, un peu comme une sorte d'autobiographie masquée, et toute la joie de l'auteur, et son bonheur à observer les libellules il nous le transmet. Un pur moment de plaisir, et un véritable délice à lire, surtout grâce à la qualité de la plume, très poétique, d'Alain Cugno !

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0