Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Citadelle du Vertige - Alain Grousset

La Citadelle du Vertige est un roman d'aventure jeunesse écrit par Alain Grousset en 1991 et publié aux éditions Hachette Jeunesse.

Symon est tailleur de pierres. Il vit au sommet de la cathédrale mais rêve de voir le monde " d'en bas ", d'aller toucher le sol. Le jour où son père meurt dans d'étranges circonstances, il décide d'emprunter l'escalier interdit...

Je voulais lire un roman court et quand j'ai vu celui-ci dans ma bibliothèque, je me suis dit, pourquoi pas, surtout que je n'avais encore jamais lu de roman de Alain Grousset. Il ne m'aura pas fallu longtemps pour lire les quelques 140 pages du roman, mais ce fût tout de même une bonne lecture.

Le récit est un peu long à se mettre en place, en effet, il faut au total trois parties, c'est-à-dire la moitié du livre pour cela, cependant, tout y est bien décrit, l'action, qui sont les différents personnages, ce qu'ils font dans la vie, à quoi ils ressemblent, on nous explique pourquoi ils sont ici, on nous y décrit les différents lieux, comment tout cela fonctionne, etc, mais par moment, on sent quand même que l'auteur meuble justement par les descriptions qui s'avèrent de moins en moins nécessaire et qui font que l'on s'éloigne de l'objectif de Symon, le personnage principal. Malgré tout, ce sont toutes les descriptions qui permettent de poser le contexte, de mettre en place l'intrigue et nous sommes ainsi ancré dans le récit.

Une fois que l'univers est présenté, l'élément déclencheur intervient permettant par la suite le passage à la quatrième partie. À première vue, celui-ci se trouve être un peu bateau, il faut attendre la suite de l'intrigue pour bien le comprendre et c'est alors qu'il devient plus intéressant, plus captivant, malheureusement, il faut encore patienter pour que l'on retombe sur le pitch de départ et même une fois que cela est fait, j'ai le sentiment que l'action manque. Par moment, on nous offre du rebondissement avec quelques péripéties, mais ça redevient plat entre chacune de celle-ci et c'est dommage.

Par contre, on a droit à un très joli dénouement, vraiment inattendu mais aussi assez particulier par rapport au reste de l'histoire, mais avec un épilogue qui permet de conclure le roman de manière très jolie.

Un des atouts du roman reste tout de même une partie du vocabulaire qui est assez recherché, je veux dire par là qu'il correspond au contexte dans lequel nous nous trouvons ce qui est bien, et de ce fait, on arrive à rentrer dans l'histoire et à l'apprécier.

Je critique certes ce roman d'un point de vue "adulte", le livre est destiné à un public plus jeune, mais dans tous les cas, je trouve ce roman sympathique, il s'agit d'une belle histoire qui n'est pas lassante et de surcroit passionnante, même si, elle aurait pu être plus travaillée. Autre chose que j'apprécie, c'est le fait que l'on retrouve quelques illustrations de l'illustrateur Manchu, illustrations qui sont très jolies.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0