Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosystématique de fin de Monde - Anthony Boulanger

Écosystématique de fin de Monde est un recueil composé de 21 nouvelles écrites par Anthony Boulanger et publié aux Éditions Voy’[el] en 2011.

Anthony Boulanger (prix Merlin 2010) nous offre un voyage entre science-fiction et fantasy, à travers une série de nouvelles où magie, golems et licornes côtoient vaisseaux spatiaux et planètes étranges. Ce recueil offre ainsi de merveilleux plaidoyers sur l'homme et son avenir, à cent mille lieux des visions pessimistes que l'on reproche souvent à la science-fiction.

Il s’agit là, encore une fois, d’une découverte pour moi et d’une bonne découverte. Je ne vais pas m’étendre là-dessus, mais je tiens à féliciter l’illustratrice, Celine Simoni pour la superbe couverture, qui est je trouve, vraiment jolie.

Alors, autant vous dire que faire la chronique d’un recueil de nouvelles n’est jamais vraiment facile, on ne sait pas vraiment de quelle manière s’y prendre, s’il faut procéder nouvelle par nouvelle ou bien donner un avis global …J’ai décidé d’opter pour la seconde option qui est je pense la meilleure façon. Faire une chronique de chaque nouvelle se révèlerait assez vite laborieux.

La première nouvelle nous donne directement le ton du recueil, assez noir, mais avec parfois de la poésie et une once de philosophie. Science-fiction, fantasy, fantastique, tous les genres de l’imaginaire s’y trouve et ce, pour le plus grand bonheur des lecteurs. Toutes les nouvelles sont intéressantes, bien évidemment, certaines sont moins bonnes que d’autres et en fonction du lecteur, les préférences diffèrent mais au final, tout le monde s’y retrouve. Parmi les 21 nouvelles du recueil, une nouvelle m’a un peu déçu, la seconde, « La Dernière Fée et La Mort ». Celle-ci dispose d’une chute trop peu recherchée malgré un sujet intéressant et un début prenant. En revanche, j’ai adoré la nouvelle « Alpha Omega Alpha » qui est d’une telle poésie qu’on en oublie que l’on parle de Quarks et de science.

Malgré le côté souvent noir des histoires, Anthony Boulanger parvient à leur donner de la beauté, de la poésie. Chaque petite histoire est bien trouvée. Revisitant des mythes tels que les fées, les dragons, etc, tout en les transposant dans des contextes différents de ceux que l’on connait habituellement pour ces mythes. On se retrouve souvent à une époque moderne mais dans le futur, parfois bercée par la magie et d’autrefois ravagée par l’Homme. Ce recueil en plus de présenter des nouvelles SFFF, appartient aussi au genre de l’anticipation. En effet, beaucoup de ces nouvelles s’interroge sur le futur de l’Homme, de notre monde actuel, de la fin de celui-ci, etc.

La plupart des nouvelles se basent sur des faits scientifiques et historiques avec une alternance entre SF et Fantasy, donnant une critique de la société, la fin du monde, l’importance de l’écologie, les dangers du virtuel, avec des thèmes récurrents tel que la mort, la destruction du monde par l’Homme, un détournement de la révolution industrielle, etc.

Anthony Boulanger nous offre un recueil de bonne qualité, traitant de science, d’histoire ou de mythologie sous couvert de Science-Fiction, de Fantasy et de Fantastique. L’auteur fait preuve d’une véritable originalité à travers ses récits, enrichit par du mystère, des bouleversements et des retournements qui surprennent le lecteur. Vous retrouvez quelques clins d’œil, Lovecraft et Tolkien sont les plus flagrants. 21 nouvelles qui vous permettront de passer un agréable moment, que ce soit en une vingtaine de pages ou quatre-cinq pages, le plaisir sera le même. Écosystématique de fin de Monde est à faire découvrir à vos amis, votre famille, vos proches en général !

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0