Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eau Turquoise, une très bonne suite pour Le Cycle d'Ardalia que nous offre Alan Spade

Titre : Le Cycle d'Ardalia, Eau Turquoise
Auteur : Alan Spade
Illustrateur : Thibaut Desio
Éditeur : Emmanuel Guillot
Pages : 394
Quatrième de couverture : Le long de la Grande Déchirure et au coeur du volcan Ixal, Valsshyk l'Immolé s'agite. Les créatures corrompues par ses miasmes purulents se font chaque jour plus nombreuses. Entre les murs ardents de Sinista luisent les glaives, haches et lances d'ambreroche d'une armée de réprouvés. Le jour s'approche où le nexus retenant encore le Dieu sombre s'effondrera. Alors, les nylevs surgiront des abysses... Messagers du destin, Pelmen, Xuven, Teleg, Elisan-Finella et Lominan s'empressent. Hélas ! Bientôt éclatent des dissensions et les chemins se séparent. Qui, des enfants d'Aoles ou de Malia, parviendra à avertir le monde du péril ? Au moment d'affronter les serviteurs du Feu sacré, le souffle d'Aoles et le pouvoir de l'Eau turquoise suffiront-ils ?

Avec Le Cycle d’Ardalia T2 : Eau Turquoise, nous retrouvons nos protagonistes là où ils étaient restés à la fin du tome 1, Le Souffle d’Aoles. Pelmen, Xuven, Lominan, Elisan-Finella et enfin Teleg, qui vient tout juste d’être soutiré à Sinista. Malheureusement, il n’est pas prêt pour se détacher de Valsshyk et de son influence. Le périple prend alors une tournure totalement différente de ce qui était prévu…Teleg réussit à s’échapper du groupe, Elisan-Finella et Lominan se séparent de Pelmen et Xuven et tous les groupes prennent des directions opposées. L’histoire de ce second tome d’Ardalia, Eau Turquoise, se déroule sur deux plans. L’aventure de Lominan et Elisan-Finella, qui sont de retour auprès des leurs, d’un côté. Et l’aventure Pelmen et Xuven, qui continuent leur « marche », de l’autre. Cependant, Alan Spade développe encore plus son intrigue et la pousse beaucoup plus en profondeur en cherchant à faire une sorte « d’étude » de son univers. C’est une nouvelle vision de son monde qu’il nous propose. La tension se fait de plus en plus ressentir avec la menace qui pèse sur les habitants d’Ardalia, Valsshyk l’Immolé. Seul petit bémol, je trouve qu’Eau Turquoise manque de descriptions du paysage, des décors que l’on visite et que l’on découvre. J’ai eu la forte impression que malgré les événements et l’action, les personnages restaient au même endroit, qu’ils n’avançaient pas. Que l’on se trouvait toujours planté dans le même coin. Disons plutôt que j’avais du mal à visualiser le récit. Et malgré une grande simplicité dans l’écriture d’Alan Spade, on apprécie son récit pour les personnages, pour l’action et non pas pour les tournures des phrases ou autre. Une très bonne suite qui s’inscrit très bien dans la continuité mise en place par le premier tome. A lire si vous avez apprécié Le Souffle d’Aoles !

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0