Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artahé - Philippe Ward

Artahé est un roman fantastique écrit par Philippe Ward et publié une première fois en 1997. Cette fois-ci, Philippe Ward revient avec une édition revue et corrigée d’Artahé, publiée chez Rivière Blanche en 2013.

Ce n'est qu'un rêve, murmura-t-il et pourtant la tête qui le fixait était bien réel. Alors, il comprit, tout était si évident. La terreur disparut aussitôt ; il se sentit détendu. Deux bras puissants se refermèrent sur lui, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps. Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l'ombre, un mot qu'il n'avait jamais entendu et pourtant qu'il connaissait : Artahe.

Après dix ans passés à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l'élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d'enfance qu'un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l'apparition d'un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s'attaque aux hommes. Ce roman est l'histoire d'un ours, mais un peu particulier, car il s'agit d'ARTAHE, le Dieu-ours!

On nous plonge dans un petit village pyrénéen, du doux nom de Raynat. Arnaud y retrouve, après avoir passé tant d’année à Paris, son village natal, l’ancienne maison dans laquelle il a grandi. Arnaud rend visite à la femme qu’il a considéré comme sa mère, Berthe. On en apprend plus sur la vie d’Arnaud, sa jeunesse, ses parents, sa grand-mère, Berthe, etc. Mais alors qu’il se trouve tranquillement chez lui, il se prend à dessiner un ours, puis un tremblement de terre a lieu. Ces deux événements le perturbent. Mais ce n’est que le début…

Dès le début, Philippe Ward met en place une ambiance assez mystérieuse, teintée de terreur caractéristique au roman fantastique. On se retrouve rapidement dans le vif du sujet avec une histoire captivante, très prenante. Le récit est rempli de rebondissements tous plus inattendus les uns que les autres. Malgré quelques répétitions, Artahé est bien écrit.

L’intrigue tourne autour du culte du dieu-ours, du nom d’Artahé. Culte présent depuis la préhistoire dans le petit village qu’est Raynat. Les dialogues nous forcent à se questionner sur le déroulement de l’action et un suspens, assez fort et intense est présent tout au long du récit, nous obnubilant totalement. Une certaine tension se trouve à travers les pages du roman et Ward ne cesse de nous offrir encore plus de mystère et une intrigue qui nous tient de plus en plus en haleine.

Attention, le dieu-ours s’est réveillé, vous avez intérêt à faire attention à votre peau si vous ne voulez pas vous faire dévorer, lisez ce roman ou Artahé viendra vous chercher… Artahé est un très bon roman fantastique, une bonne lecture, une histoire palpitante qui mérite d’être découverte.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0