Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rocket League PC

Sorti en juillet 2015, Rocket League avait fait parler de lui, de nombreux joueurs s'étant pris de passion pour ce dernier. On peut d'ailleurs voir énormément de ces joueurs faire des vidéos et des lives sur Rocket League. En grand fan de MicroMachines, j'ai tout de suite été attiré par ce curieux mélange de foot et de voitures télécommandées, alors je n'ai pas hésité une seconde !

Rocket League est donc une sorte de sport un peu futuriste qui mélange le football avec les voitures télécommandées. Ca peut paraître quelque peu bizarre mais pourtant, c'est bien le cas. Les parties se déroulent dans un stade recouvert d'un dôme avec, à chaque extrémité, un but et au centre un énorme ballon que les joueurs doivent envoyer dans les buts adverses à l'aide de petites techniques et figures que l'on effectue avec le véhicule. A première vue, on pense que le jeu est simple, pourtant, ce n'est pas tellement le cas.

Le gameplay de Rocket League est simple, c'est une certitude. Dès la première partie, on comprend directement que l'on peut sauter, avancer, utiliser du boost et faire des techniques avec le véhicule. Toutefois, on se rend rapidement compte que ce n'est pas si facile que ça. En effet, le gameplay est fait de nombreuses petites subtilités, de techniques et de figures à prendre en main pour maîtriser son véhicule et ainsi réussir à marquer des buts, défendre son camp, etc. Le problème c'est qu'au début on est un peu déboussolé, soit parce qu'on est uniquement avec des débutants et que, tout le monde fonçant tête baissée sur la balle, cela devient un peu anarchique soit parce qu'on est directement avec des joueurs meilleurs et que l'on ne peut rien faire d'autre que regarder la partie suivre son cours sans nous. Il faut donc un temps avant de pouvoir réellement prendre part au jeu. Mais le système de jeu se montre très complet. Chaque technique doit être maîtrisée, l'utilisation du boost (primordial si l'on veut marquer ou défendre !), l'utilisation des sauts, des tirs, des centres, des mouvements en l'air, des arrêts, ainsi que le "corps-à-corps" qui peut être utile pour éjecter à l'autre bout du terrain ou carrément exploser un adversaire afin de l'empêcher de récupérer la balle ou de tirer au but. Certaines de ces actions sont d'ailleurs particulièrement impressionnantes !

De surcroît, on pourrait croire, à tort, que Rocket League est un jeu où il n'est pas nécessaire de faire quoi que ce soit d'autre que foncer sur la balle pour essayer de marquer. Au contraire, on pourrait, à moindre raison, comparer Rocket League à Counter Striker. Dans CS, chaque joueur a son rôle, chaque joueur a un but, défendre tel endroit, ouvrir le chemin, attaquer, ou autre. Dans Rocket League c'est pareil, il y a un gardien de but, un défenseur et un attaquant. Ce ne sont pas des rôles fixes, quand on est goal par exemple, on n'est pas forcé de rester dans les cages, mais c'est important de conserver des rôles afin de riposter rapidement. C'est expliqué grossièrement, mais l'idée est là.

Ce qui est plaisant avec Rocket League c'est qu'il est taillé pour le multi et pour l'esport. Même si on a des modes de jeu contre des bots comme le mode saison, ce qui est vraiment passionnant c'est le multijoueur. On se retrouve directement plongé dans le feu de l'action et on prend un véritable plaisir à joueur même si, au début, on galère pour toucher des balles. L'avantage du mode, pour le débutant, c'est qu'il permet de progresser assez rapidement. En observant on apprend à maîtriser les techniques et au fur et à mesure on marque, on arrête des tirs, on est impliqué dans la partie.

Puis on peut personnaliser son véhicules avec des couleurs, des accessoires ou encore des modèles de carrosseries. Ca ajoute un petit plus au jeu, un moyen de se démarquer.

Récemment est d'ailleurs sorti le dernier DLC, Revenge of the Battle Cars qui propose deux nouveaux véhicules, Scarab et Zippy, 12 nouveaux stickers, 3 nouvelles peintures, 2 nouvelles roues, 2 nouveaux Rocket Boosts, 4 nouveaux toits et 2 nouvelles antennes, de quoi personnaliser encore plus votre véhicule !

Note :

8/10

Partager cet article

Repost 0