Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crueler than Dead

Les zombies. On en entend un peu moins parler en ce moment, malgré le succès de The Walking Dead (comics/série) ou encore de Tokyo Ghoul (manga), Scumbag Loser (manga), I am a hero (manga) et Highschool Of The Dead (manga) et j'en passe. Je pense qu'il y a un peu de lassitude de la part des lecteurs qui veulent autre chose que toujours les mêmes zombies, les mêmes archétypes, les mêmes stéréotypes, enfin bref, qui veulent du changement dans l'univers zombie. Cependant, ça n'empêche pas les auteurs de faire du zombie et les éditeurs d'en éditer. La preuve avec la dernière parution de Glénat Manga, Crueler than Dead, manga de Tsukasa Saimura au scénario et Kozo Takahashi au dessin. Mais qu'en est-il de cette vague zombie ? Est-elle bonne ? Ou bien mauvaise ?

Le manga démarre assez rapidement, sans poser de contexte ni quoi que ce soit d'autre. On découvre une jeune femme inconsciente avec des vêtements déchirés qui se réveille d'un coup, perdue dans une pièce en désordre total. Elle découvre un enfant coincé sous une sorte de meuble. On en sait rien de plus, on avance dans l'inconnu. La situation semble toutefois grave, mais aucune information. On sait qu'il s'agit de zombies, vu le titre et la première page, mais faisant comme si nous n'étions pas au courant… Petit à petit, la situation s'éclaircit même si le mystère persiste. On a envie d'en savoir plus même si on sait à quoi s'attendre. Pour ce qui est du pitch, c'est assez simple, voici ce que Glénat en dit : "Elle se réveille dans un monde décharné. Elle ne sait ni qui elle est, ni où elle est. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est en danger, une proie dans un monde envahit par les zombies.
Tuer, se cacher, courir encore et encore, trouver des armes, trouver à manger, fuir pour un endroit où survivre autant que possible. Et chercher à comprendre pourquoi. Pourquoi ce monde, pourquoi ces zombies… et pourquoi, elle, saine, vivante, humaine, vient de vomir…. des doigts d’humain
s !"

Le scénario n'a rien de très original malheureusement, mais on s'en doutait un peu. Une chose sort quand même de l'ordinaire, le fait que le personnage principal, une jeune femme nommée Maki, soit en réalité… un zombie ou tout du moins, un ancien zombie. En effet, un vaccin a été trouvé et testé, la jeune femme fut l'un des cobayes de l'expérience ce qui lui a permis de redevenir humaine. Désormais guérie, elle cherche à survivre. Heureusement pour elle, ses "pouvoirs" de zombie sont restés, elle est donc très forte et peut combattre les zombies sans problème. Ca s'arrête ici, le reste du scénario n'a rien d'exceptionnel. On a quand même un petit côté road trip (assez classique au récit du genre) assez sympa mais sans plus. Trop simple, le récit n'amène rien de spécial ni d'original. Il faut dire que Walking Dead est passé par là et a bien creusé le sujet, du coup, c'est difficile de faire un récit de zombie qui parle vraiment aux lecteurs. Un des gros défauts du scénario c'est que trop de passages intéressants sont éclipsés. Crueler than Dead c'est un walking dead un peu trash. Un peu plus "réel" sur certains points, moins sur d'autres. Mais ça ne diffère pas beaucoup.

Graphiquement, ça alterne entre le bien, le très bien et le moyen. Certaines pages sont vraiment belles, d'autres sont moins réussies, un peu bâclées. C'est dans l'ensemble très lisible et dynamique, mais un peu décevant par endroit. Ca manque de régularité.

Crueler than Dead a du potentiel, c'est une certitude, maintenant, je ne vous cache pas qu'il est décevant. Au travers d'une trame plus que simpliste, les auteurs piochent, par-ci par-là, des éléments d'intrigues d'autres récits ou, tout du moins, s'en inspirent fortement pour développer leur propre récit donnant ainsi une forte impression de déjà-vu. C'est dommage, mais attendons la suite…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :