Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toukiden : Kiwami

Monster Hunter est une saga chère à de nombreux joueurs, pourtant, et bien que la PS VITA soit sortie il y a maintenant 4 ans, aucun opus de Monster Hunter n'a été développé pour la dernière portable de Sony. De quoi laisser un vide sur la console et ouvrir une porte pour les autres développeurs prêts à se lancer dans l'aventure. Tecmo Koei a donc saisi sa chance pour nous offrir l'excellent Toukiden : The Age of Demons en 2013 (2014 en France) sur VITA. L'occasion de ravir les nombreux joueurs en manque de Monster Hunter ! Un an plus tard (2014 au Japon et 2015 en France), Tecmo Koei revient avec sa version "plus" de Toukiden nommée Kiwami.

Toukiden : The Age of Demons faisait partie des jeux auxquels je voulais jouer, mais je n'en avais pas eu l'occasion. Avec la sortie de Kiwami, j'en ai profité pour, enfin, me pencher dessus et découvrir un peu le soft qui est, d'une certaine manière, la rencontre entre Monster Hunter et Dynasty Warriors. Mais le constat est simple, ce n'est pas du niveau de Monster Hunter. Normal puisque ce n'est pas du Monster Hunter !
Certes, les deux licences possèdent des similitudes l'une à avec l'autre. Certes, elles visent toutes deux le même public et exploitent à peu près le même genre et les mêmes codes. Mais ce sont deux jeux différents, qui n'ont finalement que peu de choses à voir l'un avec l'autre. On est un peu obligé de faire la comparaison pour souligner quelques points, pour en expliciter d'autres, mais ça s'arrête là, ça ne va pas plus loin.

Toukiden : Kiwami

Monster Hunter est un jeu exigeant, orienté sur l'exploration, la chasse, la gestion des équipements, des items, la cueillette, la fabrication de potions, etc. A côté, Toukiden est bien léger, le jeu étant principalement fait pour le fun, avec une prise en main simple et rapide, faite pour que n'importe quel joueur puisse s'éclater dès les premiers instants de jeu. Dans cette optique, le jeu est une pure réussite. On est plongé dans un univers de fantasy médiéval japonais, dans le Japon féodal, enfin bref, une époque où on trouvait des samourais et des ninjas super classes. C'est cette époque et cet esprit qu'ont voulu retranscrire les développeurs de Tecmo Koei, chose qu'ils ont fait avec talent puisque tout le jeu en est imprégné, allant même jusqu'à s'inspirer des armures, armes, bestiaires et des croyances de cette ère. Si le jeu n'est graphiquement pas une claque, la direction artistique et le design n'en restent pas moins une grosse réussite du soft, le truc qui plait au premier coup d'oeil, sans aucun doute. Le jeu est quand même beau, moins détaillé qu'un MH sur PSP au niveau des décors par exemple, mais c'est de qualité. Il en est de même pour les animations qui sont bien dynamiques.

Toukiden : Kiwami

Au niveau du gameplay, c'est simple, Toukiden n'amène rien de bien nouveau, le jeu reprenant surtout ce qui a déjà été établi, notamment par Monster Hunter, à savoir : le village où vous pouvez créer et améliorer vos armes et armures, acheter des objets, partir en quêtes, etc. La répartition des quêtes. Les boosts d'avant mission. Le découpage des maps par zones. La manière de tuer les monstres en détruisant les différentes parties du corps pour les affaiblir et récupérer des items qui serviront au craft d'armes et d'armures. En gros, tout ce qui fait la base du genre se retrouve dans Toukiden ce qui, au final, est parfaitement normal. S'il fallait tout réinventer à chaque fois, ce serait trop compliqué.
Cela dit, Toukiden apporte un petit élément assez intéressant, les mitamas. Il s'agit d'orbes que l'on associe aux armes et qui permettent de doter notre personnage de diverses capacités durant les combats. Ces orbes sont en réalité les esprits de grands seigneurs et combattants japonais. Chaque orbe possède son propre style, attaque, défense, soin, et d'autres, et vous donne accès à 4 sorts différents dont le sort de soin, commun à toutes. Les sorts se déclenchent en combinant les touches R ainsi que triangle, carré, rond ou croix. Enfin, ces orbes augmentent de niveau au fur et à mesure qu'elles sont utilisées, et ainsi, on peut leur ajouter des sortes de bonus pouvant améliorer leurs effets. Bon, ces mitamas manquent quand même un peu de développement, d'un réel intérêt car, même sans s'en servir, on peut s'en sortir sans trop de soucis. C'est une nouveauté sympathique, mais pas vraiment indispensable en l'état.

Toukiden : Kiwami

Même si ce n'est pas ce qui fait le gros de Toukiden, la partie gestion d'équipements reste agréable. D'autant plus que Kiwami double le contenu de Age of Demons tant en mission, qu'en démons, qu'en armes ou encore en armures, de quoi, donner un peu de fil à retordre aux joueurs pour tout collecter ! Surtout qu'il est impératif de bien choisir son équipement et donc super important de crafter les bonnes armes et armures et donc de farmer et de récolter les matériaux nécessaires au craft. Je vous conseille au passage les excellents guides qui existent pour le jeu, d'un côté, pour les débutants, l'article de band of geeks (http://bandofgeeks.fr/guide-toukiden-kiwami/), ensuite, le guide de Kats Quintano (https://docs.google.com/spreadsheets/d/1aH-UTPc-T9jX2tmgphHDbYJSFJVjx9zr8Rq0upf9tWU/edit?pli=1#gid=839785021) et enfin le wikia Toukiden, ici (http://toukiden.wikia.com/wiki/Toukiden_Wiki).

Un petit plus par rapport à un MH étant le fait que Toukiden dispose d'un scénario. Scénario duquel on peut se passer sans souci, scénario moyen évoluant sur une trame simple, mais scénario mis en avant quand même. Pour un jeu comme MH, le scénario on s'en fiche un peu, ce qui est intéressant, c'est d'aller chasser des monstres. Mais dans Toukiden, il n'y a pas de chasse, le truc dans Toukiden, c'est qu'il faut bourriner des monstres. Du coup, un scénario, même léger, ça donne un peu plus de motivation pour avancer. Cela dit, ça n'empêche pas le fait qu'après une vingtaine d'heures, le jeu devienne un peu ennuyant, la progression étant dans l'ensemble toujours la même. C'est répétitif et on le sent. Par contre, quand on joue et qu'on affronte un bon gros Oni (c'est le nom des démons que l'on affronte), on ressent directement le fun du jeu et on prend du plaisir. Malheureusement, le fun est parfois entravé par une difficulté trop faible. Certes à partir du chapitre 6 ça devient un peu plus difficile, surtout quand on joue seul, sans ami ni IA, mais bourriner dans le tas reste la stratégie la plus efficace. Sans oublier d'esquiver de temps en temps quand même. En tout cas, un manque de challenge un peu décevant.

Toukiden : Kiwami

On n'a toujours pas de Monster Hunter sur VITA, mais on a Toukiden et, même si c'est différent, c'est un excellent jeu. Avec quelques défauts, oui, mais le soft est de qualité et très plaisant. Facile à prendre en main, agréable à jouer, Toukiden dispose en plus de ça d'une durée de vie énorme, d'autant plus que Kiwami double presque le contenu de Age of Demons, une bonne nouvelle pour ceux qui ont épuisé la première version. Assez complet, le jeu saura en convaincre plus d'un, d'autant plus que, malgré la simplicité apparente, il demande tout de même quelques heures pour appréhender complètement les subtilités du soft et ainsi faire les bons choix. Les fans de MH seront surement dessus par le fait qu'il n'y a pas tout ce que propose ce dernier, mais ceux qui n'accrochent pas à la série à cause de sa complexité trouveront ici de quoi se défouler et prendre du plaisir sans la difficulté d'un MH. En plus de quoi, Toukiden est jouable online à 4 joueurs, mais aussi en solo, de quoi ajouter un peu de défi ! Attention toutefois, comme souvent sur VITA, le jeu n'est traduit qu'en anglais, un anglais simple, mais un anglais quand même.

Les plus :

  • Dynamique
  • Super design (armes, armures, bestiaires)
  • Prenant...
  • Efficace en multi
  • Prise en main ultra facile
  • Un scénario...

Les moins :

  • Trop facile/manque de challenge
  • ...mais répétitif
  • ...mais trop simple

Note :

8/10

(test version VITA)

Partager cet article

Repost 0