Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operation Abyss

Après Demon Gaze, sorti sur VITA en 2014, les développeurs de chez Experience Inc. remettent ça avec leur nouveau titre, Operation Abyss, un Dungeon-RPG qui nous transporte dans un futur proche, un futur menacé par les Variants, des qui apparaissent à l'aide de portails menant à une dimension nommée Abyss. Une organisation a donc été mise en place au sein d'un lycée, le Xth squad qui a pour but d'enquêter sur ses apparitions. C'est un groupe de lycée qui est chargé de s'occuper de cela et qui doit affronter les Variants pour découvrir l'origine des Abyss.

Operation Abyss sort donc un an après Demon Gaze sur la portable de Sony. Pourtant, et contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre, Operation Abyss est en réalité plus ancien que Demon Gaze. En effet, ce Operation Abyss est en fait un remake de deux opus plus anciens sortis en 2008 et 2009, Code Hazard et Code Break, tous deux parus à la base sur PC. Mais voilà, porter deux jeux ayant environ 7-8 ans sur la PS VITA ça crée un petit décalage avec ce qui se fait à l'heure actuelle, et si cela n'empêche pas de jouer, ça peut s'avérer quelque peu rédhibitoire pour certains joueurs, c'est le cas ici.

Ce qu'il se passe avec Operation Abyss, c'est qu'il y a un décalage donc entre ce jeu, et ceux de maintenant. Pourquoi ? Simplement parce qu'en 2008 et 2015, des choses ont changé, les interfaces, les termes usités, des mécaniques de gameplay. Et ici, rien n'a changé par rapport à 2008. Tout est à l'"ancienne" et ça fait un peu vieillot. Les interfaces et menus sont lourdingues, les termes utilisés pour désigner par exemple la vente ou l'achat ne sont plus utilisés aujourd'hui, etc. C'est ce genre de petits problèmes qui vient perturber un peu le joueur. Ce n'est pas la fin du monde, c'est certain, mais ça parasite un peu et c'est assez déroutant. Ce qui devrait être instinctif pour permettre aux joueurs de ne pas s'éterniser sur des détails ne l'est pas du tout. On passe plus de temps à trouver où et comment s'en servir qu'à s'en servir. C'est la même chose avec l'interface des combats qui n'a rien de pratique. En fait, c'est un souci pratique ici.
Si on s'habitue à tout ça au bout d'un moment, c'est assez pénible pour le joueur novice qui découvre l'univers des Dungeon-RPG et qui ne connait pas tous les termes. Trouver que "Deliver" signifie ici vendre, que "Issue" signifie acheter, que pour se soigner, il faut passer par tel endroit et choisir telle option, que "Affix" permet de faire telle ou telle chose, etc, sans que rien ne soit expliqué clairement dans un manuel ou autre, c'est difficile. Parce qu'on est systématiquement abandonné à notre propre sort, sans explication.
Mais si cela s'arrêtait aux menus et aux interfaces, ça pourrait aller, mais ce n'est pas le cas, ça continue dans le gameplay, dans les mécaniques de jeu. Il y a trois choses qui font que Operation Abyss n'est pas un bon remake. Le gameplay n'a pas été adapté à nos jours. D'une, on est obligé de retourner au QG pour quasiment tout. Sauvegarder (sauf si on utilise un item pour le faire dans un donjon), augmenter de niveau pour pouvoir ensuite affronter des ennemis, réanimer des personnages morts, etc, etc. On est à chaque fois forcé d'abandonner un long trajet pour rentrer au QG pour faire ce que l'on a à faire, toujours. On perd beaucoup de temps. Et pire, pour passer au niveau au-dessus quand on a l'expérience nécessaire, il faut payer ! Ca devient pénible surtout qu'il n'est pas facile que collecter des GP (la monnaie du jeu) et qu'ils servent pour tout, se soigner ce qui est de plus en plus cher étant donné que c'est proportionnel au niveau du personnage, acheter des objets, crafter des armes et armures, améliorer son équipement, etc. C'est très pénible parce qu'on peut passer des heures sur une mission pour finalement dépenser son argent dans rien d'autre que se soigner et augmenter de niveau.

Et comme le jeu est plutôt avare en indications pour les missions les 3/4 du temps, on y passe des heures , des heures à tourner en rond, juste parce qu'on n'a pas marché sur la dalle qui permet de déclencher l'événement nécessaire à la suite de la mission. On peut passer 36 000 fois à côté d'une case sans jamais passer dessus, si c'est cette case qui fait que l'on pourra poursuivre notre avancée et que l'on ne passe pas dessus, tant pis, rien, on reste coincé bêtement. Autant vous dire que ça arrive très souvent.
Etonnamment, Operation Abyss dispose d'un gameplay assez pointu et pourtant, ultra-simplifié. Pointu parce qu'il est possible de faire pas mal de choses, notamment au niveau de l'équipement avec son système de craft d'armes, d'armures et d'items, mais aussi l'amélioration et la personnalisation avec des plugins qui donnent des effets supplémentaires aux armes. C'est très intéressant et on découvre ça petit à petit. Mais à côté de cela, d'autres choses sont vraiment simplifiées au max comme c'est le cas des combats qui sont d'une simplicité effarante et qui en deviennent inintéressants, ou encore les pièges disposés dans les maps qui se désactivent sans difficulté, sans même regarder l'écran de la console. Ca n'apporte strictement rien au soft et ça ne fait que casser le rythme du jeu.

Il y a tout de même de bonnes choses dans ce Operation Abyss comme les deux modes de jeu disponibles, le Basic qui permet d'avoir une équipe toute prête et équilibrée de 6 héros, et un Classic dans lequel on peut créer soi-même ses personnages, équilibrer son équipe, etc. Toutefois, c'est un mode poussé et il s'avère délicat puisqu'il faut bien connaitre soit le jeu soit les codes du Dungeon RPG pour équilibrer correctement l'équipe. Ca reste bien évidemment très intéressant. On a aussi droit à une belle ambiance bien glauque qui met directement dans l'ambiance du jeu. Une ambiance fantastique et horrifique très inspirée des animés japonais, des dialogues à la BO en passant par les environnements qui, bien que très répétitifs, se montrent oppressants ce qui fonctionne à la perfection. L'effet s'estompe une fois que l'on commence à connaitre un peu les différents lieux mais quand même, on reste toujours sur nos gardes de peur de se faire prendre par surprise.
Par contre, on dénote un manque certain de variété dans les environnements, ce qui est dommage parce que c'est graphiquement réussi au niveau des illustrations, des animations ainsi que du design qui sont splendides et malheureusement, les décors ne suivent pas du tout. C'est du D-RPG donc forcément, les graphismes sont basiques, mais on aurait aimé un peu de diversité, des changements, moins de redondance. Ici, c'est trop pauvre pour être agréable à l'oeil. Le level design remonte quand même le niveau parce qu'assez inventif. En plus de multiplier les portes cachées, on trouve dans les maps énormément de téléporteurs, de pièges au sol, etc, de quoi perdre le joueur à chaque fois, bien qu'il connaisse le lieu où il évolue. Ce qui est embêtant, c'est que le jeu est centré sur l'exploration, peut-être un peu trop puisque au final, le manque de diversité fatigue le joueur et les combats, simplifiés, manque d'intérêt. C'est assez laborieux. Cela dit, voilà, c'est très ingénieux sur le level design qui demande un petit temps pour appréhender ses subtilités et les contourner.

Operation Abyss n'est pas parfait, mais il a ses qualités. C'est un jeu exigeant qui demande de l'expérience. Il ne faut pas avoir peur de mourir, de recommencer, de faire des allers-retours et d'être frustré. Malheureusement, il y a trop de défauts pour peu de qualités et cela se ressent. C'est agréable à jouer, mais souvent, on a envie de laisser tomber parce qu'il manque des informations sur une mission, la difficulté est mal jaugée ou autre.

Les plus :

  • La map se dessine automatiquement.
  • Différents types de missions, l'histoire, des éliminations, etc, histoire de varier les plaisirs
  • Un gameplay assez pointu et exigeant

Les moins :

  • Une difficulté mal jaugée
  • Uniquement en anglais

Note :

6.5/10

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :