Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque nouvelle sortie chez Le Chat qui Fume est une pure merveille. Découverte et redécouverte de grands classiques, on tombe souvent sur des trucs rares que l'on n'a jamais eu l'occasion de voir ou qui ont depuis longtemps fini aux oubliettes. C'est exactement le cas de ce The Crater Lake Monster qui vaut pourtant son petit pesant de cacahuètes !

The Crater Lake Monster

The Crater Lake Monster est un film américain réalisé en 1977 par William R. Stromberg, inconnu puisque n'ayant fait que ce film, pour la Crown International Pictures, connue pour racheter les films dont personne ne voulait. Série B tournée avec un budget de même pas 100 000$, on y trouve tout ce qui fait d'un film un mauvais film : des acteurs parfaitement inconnus et ayant un jeu particulièrement agaçant et devenant lourd à la longue, des scènes et des dialogues totalement inutiles et incompréhensibles, un scénario faiblard enchainant les scènes sans intérêt, laissant de côté la trame principale sous-développée et partant dans tous les sens, un rythme inégale, jonglant entre les passages longuets et les séquences un peu plus rythmées, etc.

The Crater Lake Monster

Pourtant, en visionnant ce film, on ne peut s'empêcher d'apprécier l'objet dans son ensemble. Si chaque petit élément pris séparément est mauvais ou moyen, une fois mis tout d'un bloc, ça devient plus intéressant, même bon, voire peut-être même excellent, pourquoi pas chef d'oeuvresque ! Déjà, certains passages sont funs et le film possède une bonne touche d'humour justement à cause (grâce) aux jeux d'acteurs ridicules. C'est justement eux qui constituent les 3/4 du film, que ce soit les trois scientifiques, le shérif ou encore les deux loueurs de bateaux, ce sont principalement les habitants d'une petite ville que l'on suit et non pas le monstre que l'on doit voir trois ou quatre fois en 1h20. Du coup, le fait qu'ils jouent mal rend la chose tout de suite plus sympathique. J'ai particulièrement apprécié les deux loueurs de bateaux qui passent leur temps à se foutre sur la gueule et à s'insulter gentiment, deux abrutis caricaturaux du début à la fin. En plus de quoi, le ton du film est très humoristique mais aussi absurde, et la mise en scène couplée à la photographie permet d'avoir quelques plans réellement beaux. Inutiles, mais beaux.

The Crater Lake Monster

Enfin, même si on le voit peu, on a quand même droit à un monstre en animation image par image qui fait son petit effet. En le voyant, j'ai pensé au King Kong de 1933 de Willis O'Brien que j'adore (ma version préférée de King Kong, sans hésitation), l'animation n'est pas mauvaise et quand bien même elle le serait, cela ne ferait qu'appuyer l'aspect comique de la bête. C'est un film à voir pour se détendre. Ca ne casse pas trois pattes à un canard, mais c'est le style de film que l'on peut voir et revoir sans s'en lasser lors de nombreuses soirées cinéma. The Crater Lake Monster reste certainement, à sa façon, un nanar un peu culte qui aura, avec un budget de seulement 100 000$, rapporté 3 000 000$ et qui, presque 30 ans plus tard, fait toujours parler de lui, c'est bien qu'il possède quelque chose. Un pouvoir envoutant, peut-être ?

Sinon, concernant l'édition DVD en elle-même, il n'y a tout simplement rien à dire. L'image est parfaitement nette, tout comme le son, et les bonus, bien que pas en grande quantité, apportent quelques petites infos et anecdotes sur le film et son tournage.

Tag(s) : #Critique Cinéma, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0