Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Night Train to Terror

Night Train to Terror ou Train Express pour l'Enfer, en voilà un nom pour une petite production nanardesque. Night Train to Terror est un long-métrage de Philip Yordan, scénariste de Mutinerie à Bord, Cote 465 ou encore de Bravados. Toutefois, Night Train to Terror n'est pas un film comme les autres puisqu'il s'agit en réalité d'un film à sketchs. Trois sketchs au total dont toutes les scènes sont issus de trois autres long métrages ratés de Yordan, Cataclysm, Death Wish Club et Scream Your Head Off. Philip Yordan en a réécrit certains passages, puis les réalisateurs (John Carr, Phillip Marshak, Tom McGowan, Jay Schlossberg-Cohen, Gregg C. Tallas) ont retourné certaines scènes, découpé et remonté le tout afin de les transformer en sketchs courts pour faire ce Train Express pour l'Enfer.

Une bonne idée en somme, pour un résultat… douteux ? Le début est ultra ringard, on découvre une petite bande de jeunes qui font de la musique rock et qui chantent dans un train, habillés en version Gym Tonic des années 80. Des paroles risibles, une musique rock ridicule et des gamins qui dansent, on ne peut pas dire que cela s'annonce génial… Quoique… On rencontre ensuite Dieu et Satan dans le même train que les jeunes, en train de discuter pour savoir ce qu'il adviendra des ados rockeurs. En effet, le train doit dérailler à minuit pile et Dieu et Satan aimeraient savoir si ces ados iront au paradis ou en enfer. En attendant, ils regardent quelques mésaventures arrivées à des personnes de manière à choisir leur sort. Ces sketchs prennent la forme de petits sketchs qui sont donc issus de précédents longs métrages de Yordan.

Mais que dire ? Les jeux d'acteurs sont mauvais, les scénarios sont mauvais, la réalisation est mauvaise. C'est ultra kitch, les sketchs respirent l'amateurisme, les doublages sont ridicules au possible. En plus de quoi, les montages n'ont aucun sens, il y a d'énormes trous dans la narration à tel point que ça en devient totalement incompréhensible, donnant l'impression de nager en plein délire. Pourtant, on a de l'horreur, du fantastique et du gore étant donné qu'il n'a ici été gardé que les scènes les plus violentes, celles où le sang gicle ou alors celles où on voit un nichon. Après tout, c'est ça qu'est drôle. C'est de la série Z sans complexe quoi !

La collection Exploitation de l'éditeur Le Chat qui Fume s'agrandit petit à petit. Même si certains films comme ce Night Train to Terror n'ont rien d'excellent, ils permettent de passer une bonne soirée Nanar. Il ne faut pas donc pas regarder Train Express pour l'Enfer comme un film mais comme un nanar, pour rire, se moquer, s'amuser !

Tag(s) : #Cinéma, #Critique Cinéma

Partager cet article

Repost 0