Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mort Peut Danser

Irlande, 1181. Alors que sévit l’invasion anglo-normande, une sorcière est brûlée vive au sommet d’une falaise. Une sorcière aux yeux de l’Eglise, mais pour le peuple elle était Forgaill, leur poétesse, la prophétesse…

Irlande, 1981. Un couple de musiciens, Bran et Alyz, s’installe dans un manoir du XIIe siècle. Sous le nom de La Mort Peut Danser, ils donnent des concerts dont le succès va grandissant. Mais quelle puissance surnaturelle anime la voix d’Alyz, cette voix qui ouvre les esprits, qui semble venir d’un autre monde ?...

Ce roman parle du peuple irlandais ainsi que des légendes celtes avec en parallèle des références musicales liées au groupe Dead Can Dance. L’histoire débute en 1181 et se poursuit ensuite en 1981. C’est à travers ces allers-retours entre ces 2 époques que l’on suit les personnages de Bran, Alyz et Forgaill. L’intrigue est intéressante mais pas suffisamment étoffée à mon goût. Les personnages contemporains manquent de relief mais la partie relatant la vie de Forgaill et son apprentissage en tant que poétesse et prophétesse est plus captivante. Pour ceux qui aiment les légendes, on apprécie les passages les relatant. On reste toutefois un peu sur notre faim. Ce roman est tout de même agréable à lire et donne envie de s’intéresser à l’Irlande et ces légendes celtes.

- Lulu -

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0