Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blitz tome 1 : Black-Out

En 2060, l’Histoire n’a plus rien d’une discipline poussiéreuse. Grâce à la maîtrise du voyage dans le temps, les chercheurs de l’université d’Oxford se rendent fréquemment dans le passé, au plus près des évènements qu’ils étudient – la guerre de Sécession, l’attaque de Pearl Harbor, les attentats du World Trade Center… - pour collecter des données toujours plus précises. Mais à trop vouloir s’approcher du feu de l’action, on finit par s’y brûler. C’est ce qu’apprendront à leurs dépens les jeunes historiens envoyés au cœur de l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale. Car à Londres, en 1940, les bombes nazies n’ont plus rien d’une abstraction.

Aimant beaucoup la science-fiction, ce roman au final n’en parle pas tant que ça mais il n’y en a pas tellement besoin. En effet, s’agissant de voyages dans le temps, on garde continuellement à l’esprit que c’est bien de la science-fiction car tout au long de l’histoire les personnages confrontés aux dangers du blitz, ne devraient pas se trouver à cette époque de l’histoire. Au début du livre, on se perd un peu vis-à-vis des personnages de Polly, Eileen et David et des missions pour lesquelles ils vont effectuer leurs voyages temporels. Puis au fil de la lecture, on s’attache tout doucement à eux. Mais aussi à tous les personnages secondaires rencontrés lors de leurs missions en Angleterre. Pour ceux qui aiment en plus l’Histoire et l’Angleterre, ce livre raconte la période du blitz, bombardements de l’Angleterre du 7 septembre 1940 au 21 mai 1941 par l’aviation allemande durant la Seconde Guerre Mondiale. On y découvre les conditions de vie des londoniens et leur flegme si légendaire. Mêlant habilement la science-fiction et l’histoire, ce livre se trouve être une jolie surprise.

- Lulu -

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0