Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chambres noires de David Fincher, l'oeuvre du réalisateur vue au travers des images fixes

Un essai sur le grand réalisateur David Fincher (Seven, Fight Club, Zodiac, The Game, Panic Room…) C'est déjà bien. Mais un essai qui prend un angle nouveau en traitant de la photographie (au sens image fixe, photo) dans l'œuvre de Fincher c'est encore mieux. Que ce soit des clichés de meurtres, des photos de familles, ou autre, le cinéma de Fincher est rempli d'images fixes qui se montrent souvent tout aussi importantes que les images en mouvement. Ce que cherche à nous expliquer l'auteur, Nathan Réra, au travers de cet ouvrage, c'est l'intérêt des photos pour Fincher et ses personnages, ce que nous dévoilent toutes ces images fixes qui parsèment chaque scène de ses films. La psychologie d'un personnage, ses idées, ses envies. Ainsi, Fincher mixe les arrêts sur image, les photographies et la vidéo en continue pour créer des effets particuliers et angoissants dans sa réalisation car ils mettent nous mettent à nu nous aussi, et pas seulement les personnages. Au final, l'auteur développe des points très intéressants et explique le tout très clairement. L'ouvrage est très bien écrit et vraiment passionnant, à ne pas hésiter de lire ! D'autant plus que Gone Girl, prochaine réalisation de David Fincher, arrive bientôt dans nos salles.

Les chambres noires de David Fincher, Nathan Réra, éd. Rouge Profond, p. 144, 16€.

Tag(s) : #Littérature, #Critique Littéraire, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0