Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Following, une première saison de qualité

Scotché. Scotché par cette série. The Following est pour moi une pure merveille. Il n'y a pas grand-chose à dire là-dessus si ce n'est que c'est une révélation. Créée par Kevin Williamson, créateur de Dawson, cette série TV relance à la fois la carrière de Kevin Bacon mais aussi le genre policier en série TV qui, disons-le clairement, tournait en rond depuis un bon moment. Ici, on change d'optique. Fini de se concentrer sur la police criminelle avec leurs ordinateurs ultra-puissants et leurs équipements futuristes. On ne se concentre pas non plus sur les flics beaux-gosses, ceux qui résolvent tout et qui font pâlir d'envie les jeunes femmes par leur charme ravageur. Désormais, on prend le point de vue d'un ancien flic, Ryan Hardy, un agent du FBI qui a fait parler de lui en 2004 pour avoir arrêté le tueur en série Joe Carroll. Malheureusement pour lui, en 2013, Joe Carroll parvient à s'échapper de prison et à mettre en place une communauté de disciples autour de lui afin de l'aider à poursuivre ses crimes. Hardy est alors rappelé par le FBI pour se replonger dans l'affaire et arrêter une nouvelle fois Carroll.

Bon, la réalisation est léchée, c'est très soigné pour plaire à un public suffisamment large. C'est assez classique dans son traitement, bien que cela diffère des séries habituelles. On retrouve quelques ficelles simplistes permettant de mener à bien les enquêtes. Et le schéma narratif de chaque épisode est souvent le même avec les retournements de situation aux mêmes instants, les éléments déclencheurs amenés de la même manière, etc. Pourtant, QU'EST-CE QUE THE FOLLOWING C'EST PRENANT COMME SÉRIE ! Je ne vous le cache pas, je suis un peu incapable de vous dire pourquoi cette série est géniale. Mais le truc, c'est que dès le premier épisode, le spectateur est très vite convaincu par le rythme des épisodes qui ne laisse place à l'ennui et qui les rend passionnant. Surement aussi du fait qu'on vire tous les artifices et les trucs inexistants niveau technologie et avancées scientifiques pour ne servir que du réaliste. Certainement encore grâce au fait que Kevin Bacon est particulièrement impressionnant dans son rôle de flic torturé et tortueux, totalement rongé par son passé de flic l'ayant mené à l'alcoolisme et la débauche. Sans oublier le grand James Purefoy qui glace le sang de quiconque le voit interpréter un tueur en série comme Joe Carroll.

Il me semble primordial de mettre en avant le fait que cette série se déroule de façon très intelligente et intelligible. On comprend parfaitement l'action, les événements, les histoires, etc, malgré sa complexité. Le suspense est présent et les rebondissements valent le coup de nous scotcher au fond de notre fauteuil. Une fois le premier épisode, il se trouve être assez dur de décrocher de la série justement parce que l'intrigue qui prend place sur toute la saison se montre complexe et intelligente sans avoir cet arrière-goût d'artificiel. Alors oui, comme je le disais, y'a des ficelles et des facilités, mais ça n'empêche que la série nous plonge au cœur d'une enquête plus que vraie, s'annonçant rapidement forte et intense. Tout l'intérêt réside là-dedans ainsi que dans les personnages qui ont un côté Hannibal Lecter, autant Joe Carroll que Ryan Hardy (qui ressemble énormément à Carroll). Ce qui en amusera plus d'un, c'est le fait que l'on ait l'impressionnant d'être dans un Game of Thrones contemporain.

Il n'est pas nécessaire d'en dire plus. The Following est une excellente série à se mater absolument. Ce n'est peut-être pas du calibre de True Detective (que je dois critiquer prochainement), mais ça vaut le détour.

The Following saison 1, réal. Kevin Williamson, éd. Warner Bros, 625min. (15 épisodes de 42min.), sortie vidéo : 14 mai 2014.

The Following, une première saison de qualité

Fiche technique :

Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Audio : Allemand (Dolby Digital 2.0), Italien (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Français, Néerlandais
Sous-titres pour sourds et malentendants : Allemand, Italien, Anglais

Synopsis :

Joe Carroll, un serial killer diabolique, utilise la technologie pour créer une secte de tueurs en séries, tous reliés les uns aux autres alors qu'ils sont dispersés aux quatre coins des Etats-Unis. L'ancien agent du FBI Ryan Hardy, qui l'a traqué et capturé par le passé, qui a même écrit un livre sur lui et qui connait la moindre de ses ruses, se voit contraint de reprendre du service...

Bonus :

"Un endroit sombre" : Mode Maximum Episode, commentaire audio de l'épisode pilote avec quelques points clés par le producteur exécutif
"Le frisson de l'horreur : le créateur de Following" : regard sur Kevin Williamson et son travail pour adapter Following à la télévision
"Le culte de Joe Carroll : les disciples" : le casting et les producteurs examinent les fondements psychologiques des disciples
"La production de Following"
"Le repaire des disciples"
"Le masque de Poe"
"Following : libérez Morgan"
Commentaire audio sur l'épisode final
Scènes coupées

Tag(s) : #Critique Série TV, #Série TV

Partager cet article

Repost 0