Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

300 : La Naissance d'un empire, une suite qui met le paquet

Si vous avez apprécié le premier opus de 300 réalisé par Zack Snyder en 200, alors sa suite, La Naissance d'un empire est faite pour vous. Toutefois, si 300 ne vous avez pas du tout plu, je vous préviens d'office, vous pouvez passer votre chemin ! La Naissance d'un empire revient sur la mort des troupes Spartiates menées par Leonidas. En parallèle, on dévoile des événements survenus peu de temps avant le départ de Leonidas et de ses 300 guerriers en se concentrant sur Thémistocle, guerrier Athénien devant combattre Artémise Ire ainsi que Xerxés, fils du roi perse Darius Ier que Thémistocle a assassiné sous les yeux de Xerxés et qui désire maintenant se venger.

Comme pour 300, ce sont Kurt Johnstad et Zack Snyder qui se chargent d'écrire le script, en se basant toujours sur le roman graphique de Frank Miller. Cela explique pourquoi l'on suit parfaitement bien le premier opus de la saga tout en expliquant des événements se déroulant avant, pendant et après ce que l'on voit dans 300. Cependant, l'histoire de La Naissance d'un empire se montre tout de même moins captivante que le premier opus bien que toujours aussi percutante. On a le droit à de l'épique, à des batailles de navires spectaculaires, à des affrontements de taille, etc. Par contre, ce n'est plus Snyder qui s'occupe de la réalisation, mais Noam Murro qui signe ici son deuxième film après Smart People. On ressent quand même l'envie de suivre les traces du boulot de Zack Snyder, tant visuellement que dans la direction des acteurs. Cela dit, 300 épisode 2 est encore plus axé sur l'action et sur la violence en portant une grande attention et un grand soin aux détails visuels afin de les rendre encore plus époustouflant telles les giclées d'hémoglobines, les ralentis durant les affrontements au corps-à-corps, les découpages de bras, de têtes, de jambes… C'est ça qui est fun, ce plaisir coupable que l'on ressent face à ce genre de série B faisant preuve d'une grande violence sanguinolente, de nudité, de puissance, de force et d'efficacité.

Noam Murro nous livre de très belles scènes et séquences magiques accompagnées d'images splendides. Il nous sert le tout dans un péplum subversif (mais moins provocant que celui de Snyder du fait qu'il ait perdu un peu d'originalité) avec cette suite épique, spectaculaire, sanglante musclée, jouissive et à la direction artistique et la photographie soignée, dopée à la testostérone où l'on retrouve la patte de ce sacré Miller. On pourra quand même regretter le manque de surprises, de rebondissements ainsi que d'engouement dans cette suite, notamment lié à une bande-son largement inférieure à celle de 300. 300 : La Naissance d'un empire n'en est pas moins une très bonne suite, suite qui remplit ses engagements, ses devoirs, suite à voir !

300 : La Naissance d'un empire, réal. Noam Murro, éd. Warner Bros, 102min., sortie vidéo : 16 juillet 2014.

300 : La Naissance d'un empire, une suite qui met le paquet

Fiche technique :

Format : Couleur, Cinémascope
Audio : Espagnol, Français, Italien, Anglais
Sous-titres : Espagnol, Français, Danois, Finnois, Islandais, Néerlandais, Norvégien, Suédois
Sous-titres pour sourds et malentendants : Italien, Anglais

Synopsis :

Le général grec Thémistocle doit affronter l'invincible armada perse, emmenée par le dieu-roi Xerxès et la redoutable Artémise, à la tête de la marine perse. Conscient que son seul espoir de vaincre son ennemi consiste à fédérer toutes les forces de la Grèce, Thémistocle s'engage dans une bataille qui changera à jamais le cours de la guerre.

Bonus :

Contient :
- le Blu-ray 3D active du film
- le Blu-ray 2D du film
- le DVD du film
- Copie digitale offerte au format UltraViolet
"L'effet 300"
"Les vrais chefs et légendes"
"Les guerrières"
"Navires de guerre"
"Devenir un guerrier"

Tag(s) : #Critique Cinéma, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0