Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Match Retour, Stallone et De Niro s'affronte dans une (mauvaise) comédie sportive

Imaginez un film qui opposerait Rocky à Raging Bull. Fait ? Bon, eh bien, vous pouvez oublier toutes les images que vous venez de voir dans votre esprit concernant ce projet fou car vous avez certainement vu un truc épique, mais le résultat final n'est pas du tout à la hauteur de vos espérances, d'ailleurs, ça s'appelle Match Retour…

Match Retour c'est le dernier film réalisé par Peter Segal, réalisateur des sympathiques Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood, Président ? Vous avez dit président ?, la Famille Foldingue, et quelques autres comédies plus ou moins bonnes. Dans ce film, on nous conte l'histoire de deux anciens boxers, Kid et Razer, qui se vouent une haine sans fin. Dans Match Retour, Kid est interprété par Robert De Niro et Razer par Sylvester Stallone. Bien évidemment, quand on retrouve De Niro et Stallone dans un film qui parle de boxe, on ne peut que penser à Raging Bull et Rocky, et Segal ne s'en est pas privé en nous plaçant quelques petites références à l'un et à l'autre des personnages. Toutefois, si le projet de faire une comédie sportive avec Stallone et De Niro peut paraître fun, le résultat n'est pas forcément très bon. Les deux acteurs approchent tout de même des 70 ans (67 pour Stallone, 70 pour De Niro), ils ont donc bien vieilli. Et même si c'est un peu le postulat de départ du film, se faire affronter deux anciennes légendes de la boxe, le film respire l'opération markting, le film commercial et finalement le navet.

Match Retour, Stallone, De Niro et Segal, ne cesse d'essayer de nous vendre quelque chose : Des consoles de jeux avec un gros placement de produit pour la marque de Microsoft, XBOX, des tablettes IPAD, et tout un tas d'autres trucs. C'est assez désagréable au final parce qu'on est plus devant un film ou un divertissement, mais devant une pub. A côté de ça, le film mange à tous les râteliers. Il cherche à cibler tout le monde en jetant par-ci par-là des références un peu pop histoire de convaincre et là aussi, c'est ridicule. Segal joue sur le fait qu'il s'agisse de deux vieux boxers en dehors de leur époque. On les fout dans un monde qui les dépasse, avec de la technologie, des trucs nouveaux comme des TV dernier cri, des tablettes tactiles, des smartphones, . C'est censé être drôle, mais en réalité s'en dégage une grosse odeur de fausseté et de ridicule.

Alors on a beau avoir un gros casting, et De Niro accompagné de Stallone ont beau tenter de livrer une bonne comédie dotée de quelques dialogues amusants, ils ne parviennent pas à comprendre. On a déjà vu un truc similaire, une comédie pour jeunes avec des vieux, c'était déjà le cas de Last Vegas. Le souci, c'est qu'on finit vite par plonger dans cliché stéréotypé à mort en plus d'être lourd. Match Retour n'a rien de désagréable, mais le scénario est téléphoné, la réalisation bancale, et ça pue le marketing !

Certes, l'idée de faire rencontrer Rocket et Raging Bull était réellement intéressante et tentante. Mais ce qui en ressort est mauvais, jeux d'acteurs, scénario, réalisation… C'est triste. Le seul truc fun de Match Retour c'est de retrouver Jon Bernthal, alias Shane de The Walking, un acteur talentueux que l'on ne voit pas encore assez !

Match Retour, réal. Peter Segal, éd. Warner Bros, 113 min., sortie vidéo : 04 juin 2014.

Match Retour, Stallone et De Niro s'affronte dans une (mauvaise) comédie sportive

Fiche Technique :

Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Français

Synopsis :

Henry "Razor" Sharp et Billy "The Kid" McDonnen sont deux boxeurs de Pittsburgh propulsés sous le feu des projecteurs grâce à leur rivalité ancestrale. Chacun a eu l'occasion de battre son adversaire à l'époque de sa gloire, mais en 1983, alors qu'ils s'apprêtaient à disputer un troisième match décisif, Razor a soudain annoncé qu'il arrêtait la boxe : sans explication, il a ainsi brutalement mis fin à leur carrière à tous les deux. Trente ans plus tard, le promoteur de boxe Dante Slate Jr., y voyant une occasion de gagner beaucoup d'argent, leur fait une offre irrésistible : monter sur le ring pour obtenir leur revanche une bonne fois pour toutes.

Bonus :

Scènes coupées:

KId vs Jabby avec une introduction de Peter Segal

Callahan Interactif avec une introduction de Peter Segal

La Friction avec une introduction de Peter Segal

Iron Mike et The Real Deal, avec une introduction de Peter Segal

La télé de Lightning avec une introduction de Peter Segal

L'Autographe de Razor

Match Retour, Stallone et De Niro s'affronte dans une (mauvaise) comédie sportive

Fiche Technique :

Format : Couleur, Cinémascope
Audio : Français, Anglais
Sous-titres : Français

Synopsis :

Henry "Razor" Sharp et Billy "The Kid" McDonnen sont deux boxeurs de Pittsburgh propulsés sous le feu des projecteurs grâce à leur rivalité ancestrale. Chacun a eu l'occasion de battre son adversaire à l'époque de sa gloire, mais en 1983, alors qu'ils s'apprêtaient à disputer un troisième match décisif, Razor a soudain annoncé qu'il arrêtait la boxe : sans explication, il a ainsi brutalement mis fin à leur carrière à tous les deux. Trente ans plus tard, le promoteur de boxe Dante Slate Jr., y voyant une occasion de gagner beaucoup d'argent, leur fait une offre irrésistible : monter sur le ring pour obtenir leur revanche une bonne fois pour toutes.

Bonus :

Le Taureau et l'Etalon
Sur le Ring avec Kevin Hart
Kevin Hart Non Censuré
Aux premières Loges avec Tyson & Holyfield
Coup pour Coup avec Larry Holmes avec une introduction de Peter Segal
Ouverture alternative avec une introduction de Peter Segal
Fins alternatives avec une introduction de Peter Segal
Scènes coupées :

KId vs Jabby avec une introduction de Peter Segal

Callahan Interactif avec une introduction de Peter Segal

La Friction avec une introduction de Peter Segal

Iron Mike et The Real Deal, avec une introduction de Peter Segal

La télé de Lightning avec une introduction de Peter Segal

L'Autographe de Razor

Tag(s) : #Critique Cinéma, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0