Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

M.R.F.D, film underground anglais qui aurait mérité d'être plus travaillé

Il y a peu, j'ai fait la découverte d'une maison de productions de films anglais, Dead Good Like Productions, producteur de films à petits budgets, principalement orientés sur de l'underground. Je suis donc entré en contact avec cette boîte de production, histoire de voir un peu de quoi il s'agissait, et l'on m'a permis de voir un film, Mr Rape's First Date. Réalisé par Nik Box, celui-ci propose une histoire assez glauque, et qui n'est d'ailleurs pas réellement importante. En gros, M.R.F.D prend place dans le futur, dans un monde où la criminalité a totalement chuté, et où l'éducation a pris le dessus. Cependant, les quelques criminels restants vivent comme des parias. Un jour, Mr. Rape trouve un vieil écran et il se met alors à entendre des voix lui dictant ce qu'il doit faire…

Alors, M.R.F.D c'est un film bien déjanté et bien barré en noir et blanc avec une bonne grosse bande-son metal. L'ambiance est sombre et mystérieuse surtout qu'il n'y a que très peu de dialogues. Mais contrairement à ce à quoi je m'attendais, le film est relativement soft. C'est underground, mais en rien choquant. Bien qu'il soit destiné à un public plus mature, c'est surtout l'ambiance et le fait que tout soit en noir et blanc qui surprend un peu le spectateur. Ça démultiplie la puissance de certaines scènes. Mais en réalité, le film se montre plus comique qu'horrifique. Tout ce qui est choquant est minimisé par des effets de réalisation comme l'accélération de la vitesse de l'image, par une musique rock/metal, etc.

Cela dit, il n'y a pas vraiment d'histoire. On suit un homme qui s'attaque à une femme puis la femme se rebelle et se venge de l'homme. Au final, le retournement est très amusant, mais dans son ensemble, ce court-métrage d'une trentaine de minutes manque d'intérêt. La réalisation est bonne, mais le scénario est plutôt vide. Ça aurait mérité d'être plus travaillé, plus poussé.

M.R.F.D, réal. Nik Box, éd. Dead Good Like Productions, 30 min environ, sortie vidéo : juin 2014.

Tag(s) : #Critique Cinéma, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0