Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SpyGames, une BD bourrée d'action !

Jean-David Morvan, scénariste français au CV déjà bien rempli (Sillage, Horde, HKn Merlin, et j'en passe), lance une toute nouvelle série : SpyGames. Toutefois, il n'a pas choisi n'importe qui pour l'accompagner, bien au contraire puisque c'est l'excellent dessinateur Sud-Coréen Kim Jung GI, artiste inconnu en France malgré son grand talent, qui se charge de mettre le scénario en images.

Il suffit de jeter un rapide coup d'œil à la couverture du premier tome de SpyGames pour comprendre que ce qu'on va lire envoie du lourd. Autant vous dire que la première impression laissée par cette couverture à l'illustration puissante est très bonne, et la seule chose que l'on a envie de faire après, c'est lire l'album. Mais une fois de plus, on se retrouve sous le choc. Pour ce premier volume, Morvan décide tout naturellement de poser les bases de sa série, de mettre en place le contexte dans lequel vont évoluer les personnages de la saga. L'histoire de SpyGames semble simple, une grande compétition internationale d'espion, le Kontest, a lieu à Honk Kong. Celle-ci verra s'affronter les meilleurs agents venus de tous les pays afin de récupérer les secrets d'État des autres pays. Dans l'immédiat, l'intrigue n'a rien de bien complexe, mais je suis sûr que cela va rapidement évoluer avec les tomes suivants.

Dès les premières pages, Morvan met le paquet, il nous balance directement dans l'action, pas besoin d'attendre pour être littéralement scotché au fond de son fauteuil. Tout se passe à 100 à l'heure avec cette série d'action ultra rythmée. Même si Jean-David Morvan ne fait que mettre sa série en place, cela n'empêche qu'elle est captivante de bout en bout avec ses scènes d'affrontements qui s'enchaînent les unes après les autres et cette grande violence. Bien sûr, c'est porté par l'excellent trait de Kim Jung Gi et son style sublime. C'est fluide, dynamique, fort et efficace. De surcroît, le découpage parfait de Morvan permet d'avoir des planches et des actions détaillées et très lisibles.

C'est bien sanglant, c'est nerveux, vif et spectaculaire. Jean-David Morvan comme Kim Jung Gi font dans l'efficacité, scénaristiquement, c'est passionnant, on est totalement emballé par le jeu incroyable qui se déroule sous nos yeux. Visuellement, c'est époustouflant, Jung Gi a un sens aigu du détail, chaque mouvement, chaque expression sont parfaitement retranscrits, et immeubles comme foules, tout est très clair et énergique. Finalement, scénariste comme dessinateur s'éclatent dans une série qui s'annonce pleine de rebondissements !

SpyGames - T1, Jean-David Morvan (scénariste) et Kim Jung Gi (dessinateur), éd. Glénat, p.48, 13€90.

Tag(s) : #BD & Comics, #Critique BD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :