Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La jeunesse de Magritte, Le premier homme au chapeau melon

Malgré les nombreux écrits qui traitent de René Magritte, le célèbre peintre belge du XXème siècle, il est une période qui est encore très floue, très peu connue, même des quelques amis proches qu'avaient Magritte : son enfance, sa jeunesse. René Magritte est né le 21 novembre 1898 à Lessines, dans le Hainaut en Belgique. Très vite, la famille Magritte déménage à Gilly en 1900. Mais les affaires de son père n'étant pas toujours au mieux, Magritte n'a de cesse déménagé. Puis en 1912, alors âgé que d'une dizaine d'années, sa mère se donne la mort en se jetant dans la Sambre. C'est à peu de chose près les rares événements que l'on connaît sur la vie de Magritte. Ou tout du moins, c'était les rares choses que nous connaissions car Jacques Roisin, en véritable biographe, a réalisé une grande enquête qui s'est étendue sur treize années, de 1985 à 1998, afin de lever le voile sur la jeunesse de Magritte, une période allant de 1898 à 1926, et ce , malgré le peu d'informations données par Magritte lui-même. René Magritte, La première vie de l'homme au chapeau melon est donc un énorme travail de passionné dans lequel Jacques Roisin ne cherche en rien à idéaliser Magritte ni à l'"assassiner", mais simplement à rétablir ou plutôt à établir la vérité. Car Magritte était loin d'être un sain et était d'ailleurs comparé à un diable. Il a eu une enfance particulière, il refusait toute forme d'autorité, aimait faire de très mauvaises farces aux passants et à ses voisins, et était un enfant difficilement gérable. L'ouvrage en lui-même est réellement passionnant et intéressant. Jacques Roisin nous propose un texte très travaillé et documenté avec beaucoup de témoignages, d'illustrations, de photos, etc. On a parfois un peu l'impression de tourner en rond à cause du fait que l'auteur revienne à plusieurs reprises sur les mêmes événements pour les compléter et les développer, mais en dehors de ça, l'ouvrage est splendide, et en plus de découvrir la jeunesse de Magritte, ses influences, ses passions (le cinéma, Edgar Poe, Zigomar, etc), il nous permet d'en apprendre plus sur ses œuvres et ses textes. Une petite perle qui était jusqu'à aujourd'hui introuvable et que les Impressions Nouvelles nous rééditent.

Magritte, Le premier homme au chapeau melon, Jacques Roisin, éd. Les Impressions Nouvelles, 256p., 20€.

Tag(s) : #Critique Littéraire, #Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :