Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Out There T2, une suite qui ne présage rien de bon pour nos quatre adolescents...

Titre : Out There T2
Éditeur : Glénat Comics
Couverture : Humberto Ramos
Artiste : Brian Augustyn (scénariste) et Humberto Ramos (dessinateur)
Date de sortie : 12 février 2014
Prix : 14€95
Description : Pour la première fois en album en France, le chef-d’œuvre culte d’Humberto Ramos !

Dans la petite ville d’El Dorado, les choses ne semblent pas se passer de façon très naturelle... Des créatures démoniaques ont fait alliance avec les notables pour s’emparer des lieux et contrôler ses habitants. Un groupe de collégiens va se trouver aux prises avec l’impensable... Retrouvez tout le talent d’Humberto Ramos (Crimson, Spider-Man, Fairy Quest) dans une série inédite en album qui voit une ville plonger en enfer. Il faudra tout le courage de quatre adolescents hors du commun pour déjouer cette menace.

Nous avons eu la joie de découvrir, pour la première fois en France et en TPB, Out There, la minisérie de Brian Augustyn et Humberto Ramos, arrivée chez nous en novembre 2013 grâce aux Éditions Glénat. Mais il nous aura quand même fallu attendre jusqu'en février 2014 pour pouvoir connaître la suite des aventures des quatre jeunes adolescents avec le tome 2 qui a été repoussé plusieurs fois. Cela dit, nous ne sommes pas déçus d'avoir eu à attendre !

Ce second tome est un véritable plaisir pour tous les fans de la série Out There. Nous retrouvons ici nos quatre lycéens, qui, bien qu'ils aient empêché Draedalus d'envahir le monde, se retrouvent seuls, leurs proches et leur ville, El Dorado City, ayant disparu. Mais ils ne sont pas prêts de renoncer à combattre Draedalus et ses sbires, et accompagnés du révérend Beck Goodwin et d'Abel, ils vont tout faire pour que reviennent ceux qui leur manquent. Ils reprennent donc la route, en bus, direction Purgatory, la ville dans laquelle s'est déroulés des événements similaires à ceux que Casey, Jessica, Mark et Zach ont vécus. Malheureusement pour eux, les esprits démoniaques de Purgatory, ce désert géant, se réveillent pour faire le mal à nouveau…

Humberto Ramos est un excellent dessinateur. Son style cartoon est une pure réussite, et son trait fin et souple permet d'avoir un visuel agréable malgré les quelques soucis de proportions chez les personnages. Cependant, cet avis-là n'est pas celui de tout le monde, car Humberto Ramos, on aime ou on n'aime pas. C'est pourquoi il est assez difficile de juger la qualité d'un album d'Humberto Ramos sur son dessin. Mais étant un aficionado du dessinateur, je tiens vraiment à ce que les gens sachent que les graphismes d'Out There sont une pure merveille !

Mais Out There ne serait rien sans l'excellent Brian Augustyn, qui livre un scénario au découpage dynamique, à l'action omniprésente, et qui parvient à mêler à ça quelques éléments qui rendent l'histoire de plus en plus émouvante. Ce nouveau tome nous replace très vite dans la continuité du premier volume. En plus de ça, l'aventure prend des allures de Road trip mi-fantastique, mi-horreur passionnant, à travers une Amérique rongé par le maléfique Draedalus et dans lequel nous faisons la rencontre de nombreux personnages. Graphiquement, c'est ultra fun, et ça colle très bien avec le superbe univers que développe Augustyn. A cet univers neuf vient se fixer un bestiaire fort sympathique, et ici, nous découvrons une nouvelle "espèce" de créatures encore plus horrible, surtout lorsqu'on sait qui elles sont réellement. Mais je ne vous gâcherai pas la surprise !

Out There est une série à découvrir absolument. Glénat lui offre une seconde vie grâce à ces nouvelles éditions, et j'espère que cela durera. Surtout que les quelques révélations sur Draedalus et Abel, ainsi que les nombreux cliffhangers percutants donnent vraiment envie d'aller plus loin dans l'histoire !

Tag(s) : #Review Comics

Partager cet article

Repost 0