Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket, l'absurdité poussée à son paroxysme ?

Titre : Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket
Auteur : Lemony Snicket
Illustrateur : Seth
Éditeur : Nathan
Pages : 260
Quatrième de couverture : Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire, part à la recherche d'une mystérieuse statue. Qui l'aurait volée? Et surtout, pourquoi ?

Avant de lire ce livre, il est préférable de vous poser ces questions:

1. Voulez-vous savoir ce qui se passe dans une ville en bord de mer qui ne se trouve plus en bord de mer?

2. Voulez-vous en apprendre davantage sur un objet volé qui n'a pas du tout été volé?

3. Pensez-vous vraiment que cela vous regarde? Pourquoi ? Quelles sont vos motivations? En êtes-vous sûr ?

4. Qui se tient derrière vous ?

Des OVNI littéraires, il est clair que l'on en trouve beaucoup moins. Mais on en trouve quand même encore quelques-uns, il faut juste savoir chercher au bon endroit pour tomber dessus. Je pense notamment aux fausses bonnes questions de Lemony Snicket paru chez Nathan en…Mais qui cela peut-il être à cette heure ?!

Si vous aimez la littérature jeunesse, ou le cinéma, si vous aimez quoi, il y a de fortes chances pour que vous connaissiez la série des Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, écrite par l'auteur américain Daniel Handler, plus connu sous le pseudonyme de Lemony Snicket, qui est aussi le nom d'un des personnages de la saga des orphelins Baudelaire. Ce roman, Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket est donc paru aux Éditions Nathan, au tout début de janvier 2014, et je vous préviens tout de suite, il s'agit là d'un OVNI.

Le récit commence de manière parfaitement classique (quoique…), nous découvrons Lemony Snicket, un jeune homme de 13 ans, assis dans un petit salon de thé avec deux individus, un homme et une femme (ses parents ? pas sûr…). Puis entre une autre femme qui va commander une boisson et qui repart. Cependant, cette dernière a discrètement donné à Lemony un petit mot l'invitant à la rejoindre dans son "cabriolet vert" en s'échappant par les toilettes. Lemony s'exécute et retrouve donc S. Theodora Markson, le mentor qu'il a choisi après avoir obtenu son diplôme. Une mentore classée 52ème sur la liste des 52 mentors disponibles. Une fausse bonne mentore en somme. Après une rapide rencontre, et tout juste le temps de faire les présentations, les voilà partis à l'aventure ! Si notre première rencontre avec Lemony Snicket est quelque peu perturbante, celle avec S. Theodora Markson l'est bien plus. Cette femme est réellement bizarre. Elle n'a aucun talent d'enquêtrice ou de détective, elle est naïve, fait preuve d'une grande bêtise, et se plait à croire qu'elle fait partie des meilleurs mentors… Un personnage haut en couleur ! Autant vous dire qu'avec les deux protagonistes que sont Snicket et Markson, l'histoire démarre sur les chapeaux de roue, et on se retrouve rapidement plongé dans une enquête farfelue qui constitue l'intrigue du roman. Il s'avère que Theodora a été engagée par une vieille dame nommée Murphy Sallis, et vivant dans un manoir à Salencres-sur-mer, afin de retrouver une statue qui lui aurait été dérobée par ses voisins. Cependant, si l'affaire parait simple à première vue, surtout lorsqu'on a le nom du coupable, on se rend vite compte qu'elle est bien plus complexe que ce que l'on peut penser. Tout part en cacahuète, le mystère grossit, tout s'embrouille, et voilà que l'on ne sait plus où donner de la tête.

L'intrigue du récit est particulièrement bizarre mais aussi très mystérieuse. Toutefois, elle reste vraiment passionnante, il est assez difficile de lâcher le bouquin une fois commencé, principalement à cause du fait que, malgré la bizarrerie, l'étrangeté de la chose, l'intrigue est très bien maitrisée, très fluide, et de ce fait, les pages se tournent toutes seules. Au fur et à mesure que l'on avance, on se rend compte que chaque éléments, chaque détails de chaque scène est primordial et ils finissent tous par se croiser les uns, les autres, de manière à nous donner quelque chose de tout à fait logique…Attendez. Qu'est-ce que je raconte ? Rien n'est logique dans l'aventure de Lemony Snicket ! Dès la première page du premier paragraphe du premier chapitre de la première page, tout est illogique, à la limite de l'irréalisme. L'auteur mène son intrigue dans l'absurdité la plus totale. Les personnages sont absurdes, l'énigme est absurde, et même la ville et les lieux dans lesquels se déroule l'histoire semblent absurdes. L'aventure de Lemony n'a aucun sens, et même le sait. Il est aussi perdu que nous, lecteurs.

Pourtant, ce roman est un véritable délice à lire. Les péripéties de Snicket sont très amusantes, et on sent que l'auteur a pris du plaisir et a beaucoup ri en écrivant tout ça. C'est le mieux que l'on puisse souhaiter en tant que lecteur parce que le plaisir que l'auteur prend à écrire un livre se transmet à nous lorsqu'on lit son livre. Pour ma part, j'ai particulièrement apprécié la manière dont est construit le récit. Il est fait un peu comme une sorte de carnet de route, ou une sorte de récit de voyage dans lequel Lemony nous parle directement, il nous conte son aventure, avec beaucoup de cynisme, de sarcasme et d'ironie. Bref, il est le narrateur de l'histoire, et c'est très plaisant. D'autant plus que la plume de l'auteur est très agréable et fluide.

Du rebondissement, du suspense, Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket est un excellent petit roman, proposant une enquête à la fois drôle, sympathique et absurde, et qui vous donnera du fil à retordre. Sans oublier les petites illustrations de Seth qui sont très belles et réussies.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0