Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !

Titre : Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera
Réalisateur : Giuliano Carnimeo
Scénariste : Giovanni Simonelli
Producteurs : -
Acteurs : Gianni Garko, Helga Liné, Daniela Giordano…
Éditeur DVD : Artus Film
Date de sortie : 4 mars 2014
Format disponible : DVD
Description : Sartana (Gianni Garko) assiste à l’assassinat de Benson, un prospecteur. Il se rend aussitôt à Indian Creek, rencontrer la nièce du défunt, Abigail, afin de lui proposer d’acheter le terrain qu’elle vient d’hériter. Mais ce terrain intéresse plusieurs personnes, car il dispose d’une mine d’or : Lee Tse Tung, tenant d’une maison de jeux, et Hoffman, un banquier malhonnête. Sartana va devoir mener une lutte sans mercis et ainsi démasquer les meurtriers de l’oncle d’Abigail.

Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !

Caractéristiques DVD :

Format image : Format Cinémascope 2.35 original respecté 16/9ème compatible 4/3 Couleur
Format Son : Version Italienne, Version Française
Sous-titres : Français
Durée : 89 minutes
Nombre de disques : 1
Prix : 12€90

Il serait dommage de réduire le genre Western aux seuls John Ford, John Wayne, ou encore Clint Eastwood, et de se priver de merveilles telles que les aventures du grand Sartana. C'est pourquoi l'éditeur Artus films vient tout juste de sortir, en DVD, Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera.

Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !
Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !

Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, est la troisième aventure de Sartana, réalisé par Giuliano Carnimeo et sorti en 1970, après Sartana de Gianfranco Parolini de 1968 et le Fossoyeur de Giuliano Carnimeo de 1969. Dans cette nouvelle aventure du mystérieux chasseur de primes qu'est Sartana, il assiste à l'assassinat de Benson, un prospecteur. Il décide alors de se rendre à Indian Creek où doit aller Abigail, la nièce de Benson. Sartana souhaite lui proposer d'acheter le terrain qu'elle vient d'hériter et que lui-même voulait acquérir. Malheureusement pour lui, il n'est pas le seul à vouloir ce terrain sur lequel se trouve une mine d'or, et le combat, sans mercis, pour l'obtenir, va le mener à enquêter pour démasquer les meurtriers de Benson.

Le film débute donc sur une scène avec des fusils, de la violence, des bandits, une explosion et du feu, de quoi accaparer, dès le début, l'attention du spectateur. En outre, il ne faut pas longtemps pour qu'apparaisse le fameux Sartana, un personnage fort et emblématique, plus rapide que Lucky Luke, et qu'il dézingue, en quelques secondes, les bandits. Dès les premières apparitions de Sartana, et cela se confirme plus tard, on se rend compte qu'il possède un don particulier, celui d'ubiquité. Le personnage est presque surnaturel, il apparaît et disparaît comme par magie, il se téléporte toujours au bon endroit et au bon moment, comme s'il pouvait être partout et qu'il prévoyait chaque coup des malfrats. Et finalement, cet aspect surréaliste du personnage le rend bien plus terrifiant et classe, lui qui possède déjà une classe naturelle et un charisme hallucinant. A son don d'ubiquité vient s'ajouter le fait que Sartana est un personnage très fort, il sait se battre, il est doué avec un canon aussi bien qu'avec un revolver, mais il manie aussi parfaitement bien les cartes tranchantes que les montres à gousset. De quoi dissuader n'importe qui de l'affronter…

Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !
Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera, Sartana est de retour !

Sartana est indéniablement le pilier du film, c'est ce personnage qui fait que l'on aime ce film. Mais il n'y a pas que ça. Bonnes Funérailles, Amis, Sartana Paiera est un ensemble de scènes excellemment drôles avec des personnages très amusants, notamment le Fossoyeur, un vieil homme peu courageux mais très drôle par son physique comme sa voix. Cependant, il faut savoir que cet opus des aventures de Sartana s'éloigne des deux précédents films car celui-ci retire une bonne partie du sérieux et du dramatique pour se tourner vers l'humour et le divertissement, sans oublier la romance car oui, Sartana est un tombeur. D'autant plus que nous n'avons pas ici un film au scénario très développé. Au contraire, le script de Bonnes Funérailles, écrit par Giovanni Simonelli, est très basique, voire même banal. On suit simplement Sartana dans sa recherche des assassins de Benson tout en essayant de faire chanter ceux qu'il soupçonne, etc. Rien de bien mirobolant, cela dit, les gunfights et les morts s'enchaînent, les rebondissements se suivent eux aussi, l'action est présente en masse, et les dialogues sont particulièrement féroces et percutants et la tension est belle et bien omniprésente. Du bon western spaghetti en somme. Mais tout dans ce film est génial. Le casting est super, seconds comme premiers rôles, bien que ce soit surtout Gianni Garko qui porte le film sur son dos, lui qui interprète avec brio le culte, et ps moins charismatique, Sartana, cette machine à tuer. La bande-son de Bruno Nicolaï est une pure merveille, avec de bonnes musiques bien épiques. Cependant, la VF est pas mal kitsch. Les photos de Stelvio Massi sont très travaillées et vraiment belles. La réalisation de Giuliano Carnimeo est très ingénieuse, la mise en scène est parfaite, les décors sont magnifiques et les cadrages rendent le tout magnifiquement bien avec des couleurs plus que jolies.

Finalement, Bonnes Funérailles, amis, Sartana paiera est un film efficace et divertissant. Les acteurs y sont super, la réalisation est excellente, et malgré un scénario peu intéressant et quelques incohérences, l'ensemble parvient à nous passionner.

Mais attention, car Sartana voit et entend tout, alors gare à vous !

Concernant l'édition DVD, celle-ci est de très bonne qualité, son comme image. Nous avons droit à une très bonne édition originale accompagnée par des bonus passionnants tels qu'un entretien avec Guiliano Carnimeo et Gianni Garko, un entretien avec Curd Ridel sur le film, un diaporama d'affiches et de photos, et enfin, les bandes-annonces de la collection Western. De quoi faire durer le plaisir de ce long-métrage !

Tag(s) : #Critique Cinéma, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0