Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'île au trésor de Corteggiani et Faure, une véritable oeuvre d'art

Titre : L'île au trésor
Éditeur : Grand West
Artiste : François Corteggiani (scénariste) et Michel Faure (dessinateur)
Date de sortie : 23 novembre 2012
Prix : 20€
Description : C’est après la visite fatidique du sinistre « chien noir » au vieux pirate Billy Bones, à l’auberge de l’Amiral Benbow que tout commence. Le jeune Jim Hawkins s’embarque avec le sir de Trelawney et le docteur Livesey à la recherche d’un mystérieux trésor caché dans une île lointaine dont ils détiennent la carte. Trésor, que convoite également le patibulaire et mystérieux Long John Silver, le cuisinier du port, qui Jim se lie d’amitié.
Jim, qui n’est pas au bout de ses surprises, car la route est longue et parsemée d’embûches jusqu’à l’île du squelette où, tout au fond d’une grotte, reposent des joyaux innombrables

Il existe des nombreuses adaptations de L'île au trésor de Robert Louis Stevenson, au cinéma, comme en bande dessinée. L'une d'entre elles nous est proposée par le grand François Corteggiani au scénario, et Michel Faure (l'Étalon noir, Balade au bout du monde, Le Décalogue…).

Après la visite de deux mystérieux pirates dans l'auberge de ses parents, le jeune Jim Hawkins découvre un paquet tout aussi mystérieux que son ancien détenteur. Il se trouve que celui-ci permet de retrouver un trésor caché sur une île elle aussi mystérieuse. Jim, Sir de Trelawney ainsi que le docteur Livesey partent donc avec un équipage à la recherche de ce trésor. Parmi eux, un certain Long John Silver, engagé aux cuisines avec qui Jim devient proche. Cependant, alors que l'expédition paraissait bien démarrer, l'équipage se scinde en deux groupes qui vont très vite s'opposer…

Édité une première fois par Dargaud en 1991, puis une seconde fois chez Théloma en 2002, Grand West ressort cette BD des oubliettes en nous offrant une seconde réédition en 2012. L'île au trésor est un classique de la littérature et des romans d'aventures, et Corteggiani rend un magnifique hommage à Robert L. Stevenson avec cette adaptation sortie pour les 100 ans de l'œuvre. Le découpage des pages, le choix des plans pour chaque case, tout ça réussit à nous transmettre une certaine peur, et à nous plonger dans une superbe aventure. Même les textes et dialogues, très présent, sont très bien écrits. De base, le roman est vraiment passionnant, et c'est aussi le cas avec cette BD.

Michel Faure a, lui aussi, fait un super boulot côté graphique. Les planches sont vraiment belles, la colorisation est splendide, les personnages sont très expressifs, etc. Faure maitrise totalement son art. Son trait est fin et détaillé, et son coup de pinceau est parfait, fluide.

Les 62 pages sont toutes plus splendides les unes que les autres. La lecture de cet album est un plaisir total, et une fois lu, le feuilleter pour regarder les dessins vous transporte dans de magnifiques décors !

Tag(s) : #Review BD

Partager cet article

Repost 0