Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Young, un terrible destin

Titre : Young
Éditeur : Futuropolis
Artiste : Aurélien Ducoudray (scénariste) et Eddy Vaccaro (dessinateur)
Date de sortie : 08 novembre 2013
Prix : 20€
Description : Né dans une modeste famille juive de Tunis en juin 1911, Victor Perez se passionne très jeune pour la boxe, et décide de devenir champion du monde, comme le Sénégalais Battling Siki ! En 22, il s’installe à Paris, travaille dans un magasin de chaussures et commence à s’entraîner sous la direction de son premier manager, Joe Guez. Il est très vite remarqué, tout le monde s’accorde à dire que c’est un pugiliste né, qu’il a du souffle, de l’esquive et est rapide. Il est sacré champion de France poids plume en 1930, avant de devenir champion du monde l’année suivante. Il devient la coqueluche du Tout-Paris, l’amant de la très belle Mireille Balin, mannequin, danseuse et bientôt actrice (Elle sera l’héroïne de Pépé le Moko, avec Jean Gabin), et la Tunisie en fait un héros. Mais le 31 octobre 1932, à Manchester, il cède son titre de champion du monde au profit de Jackie Brown. Cette date marque pour lui, la fin des jours heureux, de la gloire et de la vie facile. C’est le début d’une lente descente aux enfers, qui aboutit à Auschwitz, en 1943. Il y fait l’objet d’un traitement particulier. Le commandant de son camp étant un passionné de boxe, il lui est demandé d’entraîner une équipe de prisonniers pour présenter régulièrement des combats, et il travaille aux cuisines. Une faveur qui lui permet de nourrir en catimini ses compagnons de chambrée. Il sera d’ailleurs abattu par les nazis, le 22 janvier 45, alors qu’il est pris à distribuer du pain. Il portait sur son avant-bras gauche, le numéro 157178.

Un destin qui inspire les créateurs ! La vie de Young Perez a fait déjà l’objet d’une bande dessinée aux éditions Futuropolis : À l’ombre de la gloire de Denis Lapière et Aude Samama.

Quelques semaines avant la sortie au cinéma du film Victor Young Perez avec, dans lequel nous retrouvons pour incarner le rôle principal, Brahim Asloum, Futuropolis nous offre un superbe album sur ce fameux boxeur, sous la houlette du scénariste Aurélien Ducoudray et du dessinateur Eddy Vaccaro.

Cette BD Young, nous raconte l'histoire de Victor Perez, un jeune garçon issu d'une famille juive de Tunis. Passionné de boxe, il fait tout pour réussir dans ce milieu, ce qu'il parvient à faire. Après une montée en puissance et l'arrivée du succès, il est victime d'une lente descente. Et malheureusement, en 1943, Victor Perez se retrouve dans un camp, à Auschwitz où il terminera sa vie.

On ne peut pas vraiment critiquer l'histoire en elle-même, puisqu'il s'agit d'une biographique. Toutefois, le scénario est vraiment bien écrit et le découpage de l'histoire de Victor Young Perez est très efficace. On alterne entre différents moments de sa vie. Tout d'abord, on débute avec son enfance, puis on passe à sa vie au camp d'Auschwitz, après quoi, on passe de l'un à l'autre.
Ensuite, nous avançons un peu, lorsqu'il devient adulte et boxeur professionnel, toujours en alternant avec des moments à Auschwitz. Des sortes de flash-back entre sa jeunesse, sa vie de boxeur et ses jours au camp de concentration. J'ai trouvé cet album très touchant et triste, et je me suis beaucoup attaché au personnage de Young. A travers ce récit, ce que je retiens de lui, c'est qu'il était une personne aimante, et désireuse d'être aimée, prêt à tout pour aider ses amis. Young Perez était un véritable combattant et il est parti en tant que tel.

Et ce script est appuyé par le trait très noir et épais de Vaccaro. Pas d'encrage, seulement un crayonné très expressif, plein de tension et de tristesse, à l'image de l'époque dans laquelle l'histoire se déroule.

J'ai lu l'album d'une traite. C'est le style de BD que l'on est obligé de lire d'un seul coup. On est pris dans le récit, on passe par un éventail d'émotions, et on en ressort changé. Quoi vous dire ? Lisez Young !

Tag(s) : #Review BD

Partager cet article

Repost 0