Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peter Pan, un chef-d'oeuvre des contes imaginaires

Titre : Peter Pan
Auteur : James Matthew Barries
Illustrateur : Alice Bolingbroke Woodward
Éditeur : Librio
Pages : 144
Quatrième de couverture : « Je ne veux pas devenir un adulte, alors depuis, je vis au pays des fées. »

Un bien étrange personnage vient réveiller Wendy et ses deux frères : un enfant vêtu de feuilles, à la recherche de son ombre. Qui est-il et d’où vient-il donc, ce garçon qui ne connaît pas son âge et ignore ce qu’est un baiser ? Intrigués par Peter Pan et la lumière tintinnabulante qui l’accompagne où qu’il aille – la fée Clochette –, Wendy, John et Michael n’hésiteront pas longtemps à le suivre au pays de l’Imaginaire, l’Île merveilleuse où les Enfants perdus, le capitaine Crochet et de nombreuses aventures les attendent.

Dans cette œuvre passée à la postérité, retrouvez tous les personnages et les lieux qui ont bercé l’enfance de milliers de garçons et de filles, animés par un vœu cher : ne pas grandir.

Peter Pan est mon personnage préféré de chez Disney. Pourtant, je n'avais jamais pris la peine de lire le conte original (originel ? Je ne sais jamais), écrit par James Matthew Barrie en 1911. Et bon sang ! J'ai pris une sacrée claque, c'est tellement mieux que le dessin animé ! Pas à un seul instant j'ai comparé le récit avec le dessin animé tellement j'étais emporté dans une magnifique aventure au Pays imaginaire accompagné de Peter, Wendy, John, Michael, sans oublier les enfants perdus, la fée Clochette ou encore le Capitaine Crochet. La première chose qui m'a marqué durant la lecture de ce conte, c'est la violence, très présente tout au long de l'histoire, mais aussi le caractère particulier de Peter, ce garçon égocentrique, imbu de lui-même et parfois réellement détestable de par ses colères, son ingratitude, etc. La Fée clochette n'est d'ailleurs pas mieux. En fait, presque tout, au Pays imaginaire est "mal", détestable. Tous s'entretuent, pirates, enfants perdus, indiens, et pourtant, cela ne les choque pas le moins du monde, ils prennent même un malin plaisir à le faire. Mais pour eux, tout ce qu'ils font n'est qu'un énorme jeu. Tout comme jouer au "papa et à la maman" avec Wendy et Peter. Ils jouent, ils s'amusent, ils ne savent pas réellement ce qu'ils font. J'ai trouvé la relation entre Wendy et Peter assez bizarre, spéciale même. Enfin bref, malgré tout ça, le récit nous captive, titille notre curiosité, l'auteur, avec sa poésie et son talent d'écrivain, nous transporte dans un monde à part, à travers une histoire qu'il nous conte petit à petit, en commentant parfois des petites choses, en critiquant d'autres, même, à certains moments. L'histoire est géniale, la plume de l'auteur est génialement agréable, et Peter Pan est un pur chef-d'œuvre et un grand coup de cœur pour moi !

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0