Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fairy Quest, les contes pour enfants à la sauce Ramos/Jenkins
Fairy Quest, les contes pour enfants à la sauce Ramos/Jenkins

Titre : Fairy Quest - Les hors-la-lois ! T1
Éditeur : Glénat
Artiste : Paul Jenkins (scénariste), Humberto Ramos (dessinateur) et Leonardo Olea (coloriste)
Date de sortie : 16 mai 2012
Prix : 13€90
Description : Dans l’univers de Fairy Quest, le monde des fées et des contes pour enfants est huilé comme une horloge suisse. Tout est définitivement écrit, et il ne faut jamais sortir de l’histoire. Mais que se passe-t-il quand Le Petit Chapeau Rouge, épuisé(e) de réinterpréter chaque jour la même histoire, d’arpenter de façon répétitive la même route et le même chemin, de déclamer perpétuellement les mêmes discours, décide avec son complice le Loup de sortir des sentiers battus et de s’émanciper du scénario ? Et pourront-ils vraiment devenir libres, alors que l’infâme monsieur Grimm lance ses hommes de main à leurs trousses ?

Dans cette aventure pour petits et grands, Paul Jenkins et Humberto Ramos nous invitent à découvrir le monde merveilleux des contes de fées de notre enfance, en les revisitant… du coté de leurs protagonistes principaux. Les auteurs nous embarquent ainsi dans un somptueux voyage où l’on croisera, sous leurs vraies personnalités, Peter Pan, la fée Clochette, Hansel, Gretel et bien d’autres encore. Fairy Quest est une saga prévue en 4 to
mes.

©Editions Glénat BD 2013

©Editions Glénat BD 2013

Le duo Ramos/Jenkins, n'est pas nouveau puisqu'ils ont déjà collaboré pour Spider-Man chez Marvel et une minisérie chez Dark Horse. Mais c'est en 2013, chez Boom Studios, qu'ils se sont retrouvés pour nous proposer une toute nouvelle série…Fairy Quest – Les hors-la-lois !

Je suis sûr que beaucoup d'entre vous sont des fans de contes imaginaires, Peter Pan, Cendrillon, Blanche-neige, le Petit chaperon rouge, etc. C'est tant mieux, parce que Fairy Quest est fait pour vous ! (et pour les autres aussi, hein). Dans ce premier tome de Fairy Quest, nous découvrons un monde, le Bois-des-contes, dans lequel Grimm impose aux personnages de respecter leur histoire. Ils ne peuvent faire autre chose que jouer et rejouer les histoires qui leur sont assignées…Mais le Petit chaperon rouge en a marre, elle est épuisée de jouer sans cesse le même scénario. Elle et son ami le loup décident alors de s'échapper de Bois-des-contes et de rejoindre le Vrai-monde pour vivre leur propre vie. Mais Grimm n'est pas d'accord, et perché à sa longue vue, il n'est pas prêt à les laisser partir…

©Editions Glénat BD 2013

©Editions Glénat BD 2013

Tout le monde parle d'Once Upon a Time comme étant une superbe série mêlant tous les univers des contes pour enfants. Pourtant, si l'on regarde de plus près, on se rend facilement compte que cette série TV n'a aucun sens. Acteurs sans profondeurs, fades, et tristement mauvais, scénario incohérent, mélangeant aléatoirement tous les personnages sans but précis…A côté de ça, personne ne pense à Fables ou encore Fairy Quest. Et malgré le format plus restrictif de la BD, on se retrouve face à des œuvres de qualité amplement supérieure.

Et Paul Jenkins a parfaitement su prendre ces fameuses histoires afin de les détourner de manière ingénieuse, et de les rendre sombres et tristes. Dès les 12 premières pages, j'ai compris qu'il s'agissait, pour moi, d'un énorme coup de cœur. Là où Once Upon a Time s'est totalement ramassé en livrant un récit sans queue ni tête et complètement niais, Jenkis a réussi à nous donner quelque chose de plus mature et de bien monté. L'aventure est rythmé, prenante et efficace.

©Editions Glénat BD 2013

©Editions Glénat BD 2013

Fairy Quest, les contes pour enfants à la sauce Ramos/Jenkins

Niveau dessin, c'est tout aussi réussi que le scénario. Normal en même temps, Humberto Ramos inside ! Le découpage des planches est dynamique, pas le temps de s'ennuyer, ça s'enchaine dans une parfaite harmonie. Le style graphique est, pour le coup, plutôt enfantin et colle très bien avec l'univers ainsi qu'avec le design des personnages que j'apprécie énormément. Le tout est très appuyé par la sublime colorisation de Leonardo Olea qui donne un aspect sombre aux illustrations. Magnifique !

Un véritable plaisir à lire et à regarder, j'attends la suite avec impatience. J'espère d'ailleurs pouvoir vous donner un peu plus d'informations à propos de cette suite qui se fait attendre depuis 2012 !

Tag(s) : #Review Comics

Partager cet article

Repost 0