Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saigneur de Guerre, et une armée de vampires

Titre : Saigneur de Guerre
Auteur : Manuel Essard
Illustrateur : Michel Borderie
Éditeur : Lokomodo
Pages : 336
Quatrième de couverture : Le Chaos s’est abattu sur le Monde.

Un à un, les royaumes tombent sous les coups d’Hilf Zorkèr, le plus ignoble des Seigneurs de Guerre, et de son armée Sombre. Au château de la Dame Blanche, chacun se prépare à soutenir l’ultime siège, sans espoir. Sans espoir sauf un : la légendaire armée des Chevaliers Vampires, dont la puissance phénoménale résiderait dans leur armure gorgée de sang.

La princesse Fhillor va se mettre en quête de ces mystérieux Chevaliers Vampires qui seuls pourraient les sauver. Mais a-t-on jamais vu une légende sauver un empire ?

Je n’avais pas encore eu l’occasion de lire un roman de Manuel Essard. J’en ai donc profité avec la réédition de Saigneur de Guerre (1992) en 2012 chez Lokomodo, pour le découvrir. Il s’agit de son deuxième ouvrage, écrit après Une si jolie prison et De bitume et de sang en 1991, et avant La forteresse pourpre en 1993. Saigneur de Guerre, comme tous ses autres ouvrages, est paru, à la base, chez les grandes Éditions Fleuve Noire. Et c’est une histoire de fantasy plutôt atypique que nous présente Monsieur Essard. Une fantasy à base de vampires. Mais des chevaliers vampires ! Si c’est pas fun ça. Mais Manuel conserve le mystère sur l’origine de ces vampires. Je n’ai, pour ma part, lu aucun ouvrage de fantasy dans lequel on retrouve des vampires, et je pense que c’est ça qui confère une certaine originalité à cet ouvrage. Le fait d’inclure des vampires à une histoire de chevalerie somme toute classique. J’ai apprécié le style d’écriture de Manuel Essard que j’ai trouvé fluide et dynamique, et les descriptions sont plutôt pas mal. Et malgré les nombreux personnages qui peuplent cette histoire, l’auteur s’en sort très bien et réussit à donner un chacun, un caractère qui leur est propre, une histoire, etc. Avec action et rebondissements au rendez-vous, Saigneur de Guerre est une lecture rapide et agréable.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :