Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lignes de Feu, la nouvelle enquête de Lincoln Rhyme

Titre : Lignes de Feu
Auteur : Jeffery Deaver
Illustrateur : -
Éditeur : Les Deux Terres
Pages : 496
Quatrième de couverture : Quand le réseau électrique de New York est attaqué en plusieurs endroits de la ville, la peur se propage parmi la population. Lincoln Rhyme, le criminologue paraplégique, est contacté d’urgence. Alors que les attentats se multiplient, il reçoit des lettres toujours plus menaçantes. Mais une autre affaire vient troubler son enquête : l’Horloger est de retour. Ce tueur à gages insaisissable, l’un des rares criminels à avoir échappé à Lincoln Rhyme, vient d’être repéré au Mexique. Pour le traquer, Rhyme fait appel à Kathryn Dance, spécialiste du langage corporel. L’Horloger a déjà choisi sa cible et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne frappe. Pour prendre le criminel à son propre piège, les deux enquêteurs s’engagent dans une course contre les lignes de feu.

Je n’avais jamais lu de roman de Jeffery Deaver. Mais j’avais entendu parler de sa série principale, celle des enquêtes de Lincoln Rhyme, notamment grâce à l’adaptation cinématographique du Désosseur. Même si je n’en avais jamais lu, je m’attendais à quelque chose de bon, surtout quand le quatrième de couverture parle d’une attaque du réseau électrique de New York, de Lincoln Rhyme, ce criminologue en fauteuil roulant, d’attentats et du grand retour de l’Horloger…Je ne connaissais pas les personnages, ni leur histoire, et pourtant, j’avais énormément envie de lire Lignes de Feu, juste avec le résumé. Et je n’ai pas été déçu du tout. Si les 100 premières pages sur assez lourdes, notamment à cause des descriptions du réseau électrique de New York, et de la partie un peu trop technique-scientifique (sans être totalement barbant, ça traine en longueur…), les 400 restantes se révèlent vraiment passionnantes. L’intrigue, bien mené par l’auteur talentueux (et je ne pense pas qu’il doive encore prouver l’existence de son talent) qu’est Jeffery Deaver, est mise en place au fil des pages, faisant évoluer, petit à petit, la tension, qui se trouve être palpable tout au long du roman, surtout sachant que la menace de ces attentats pèse sur une imposante population. Malgré que l’on soit dans un thriller, Deaver fait en sorte de donner de nombreux détails, parfois sans intérêt, mais la plupart du temps très efficaces, car nous permettant de nous plonger totalement dans la peau de ses personnages. Cependant, ne vous attendez pas à vous retrouver dans une histoire qui se déroule à toute vitesse. C’est une histoire au rythme variable, on alterne entre des moments lents, et des moments beaucoup plus rapides, plus palpitants. Pour ma part, il est sûr que je ne vais pas m’arrêter à cette histoire, je vais en profiter pour continuer de découvrir cet auteur et ses romans.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0