Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Interview] Yoann Berjaud, auteur du Chant Premier et du Livre de la Création

Je suis content de pouvoir vous proposer une nouvelle interview.

Yoann Berjaud, l'auteur du diptyque du Chant Premier et du Livre de la Création, romans se déroulant dans l'univers de Pierre Bordage, a répondu à mes questions, pour vous !

Flynn SFFF : Salut Yoann !

Pour commencer l'interview, pourrais-tu te présenter aux lecteurs ?

Yoann Berjaud : Deux passions ont façonné ma vie : l'amour des univers imaginaires et fantastiques, la quête du sens secret et sacré de l'existence humaine. Je ne suis pas un lecteur qui dévore les ouvrages en grand nombre, en revanche, je m'imprègne profondément de chaque œuvre qui croise mon chemin, j'en absorbe la quintessence, dans ma jeunesse la lecture du Mahâbhârata, le plus long conte philosophique indien me conduit à une fascination pour les figures mythologiques hindoues et les sagesses orientales. Une passion qui se conjugue parfaitement avec l'admiration pour l'univers de Star Wars et ses Jedis servant la Force tels des samouraïs guidés par le Bushido et la voie du Zen. Je tombe donc tout naturellement amoureux du Cycle des Guerriers du Silence de Pierre Bordage. Mais il y a beaucoup de livres fondateurs qui allient science-fiction et recherche métaphysique dans mon coeur : Dune, Hypérion, Ubik et les romans de K-Dick en général, les œuvres de René Barjavel également me nourrissent. Le cinéma jouera, bien sûr, une place importante dans ma passion pour les récits fantasmagoriques imprégnés d'une recherche initiatique ou spirituelle : Dark City, Matrix, l'Histoire sans Fin, Nirvana, AI, Babylon 5. Plus récemment : Lost / Fringe / V pour Vendetta/ J'ai commencé par écrire dans l'univers de Pierre Bordage car ce géant de la SF m'a fait l'immense honneur de m'ouvrir les portes de l'univers le plus fascinant à mes yeux. Cependant je ne suis pas captivé uniquement par les Space-Opéra. En effet, le Fantastique et la Fantasy me passionnent tout autant. La pratique des jeux de rôles a ouvert mon esprit à l'imagination et à la créativité foisonnante, ce fut une étape fondatrice dans mon évolution vers la carrière d'auteur. Néanmoins c'est la voie journalistique qui me fournira les armes stylistiques pour réaliser mon ambition : engendrer un monde livresque cohérent. Les grands classiques de l'anticipation tels que 1984 et le meilleur des mondes s'associent dans mon esprit à la série TV du Prisonnier pour former un troisième pôle dans mes passions imaginaires, la réflexion sur la liberté et le fonctionnement de la société future sous l'influence des technologies de pointe.

Flynn SFFF : Ta culture littéraire est donc très variée ? de la SFFF à la littérature plus classique, en passant par l'ésotérisme et la philosophie ?

Yoann Berjaud : Je lis peu mais avec passion, j'aime être étonné, je n'aime pas les cloisons entre les genres, j'aime apprendre en étudiant le symbolisme des religions et mythologies comme les mécanismes de la science pure, j'aime la fiction comme les traités, j'embrasse connaissance, poésie et aventure dans le même mouvement, par dessus tout j'aime la quête de sens, la quête d'absolu et les philosophies qui conduisent à renforcer l'amour, la tolérance et l'ouverture à l'autre, l'ouverture d'esprit. Parmi les classiques anciens et contemporains, j'admire Willliam Blake, William butler Yeats, Oscar Wilde, Nikos Kazantzaki, Julien Gracq, Hubert Haddad, JMG Leclezio, Haruki Murakami, Saint Exupéry et bien d'autres... Quant aux philosophies je goûte l'hermétisme; l'alchimie; le chamanisme et le taoïsime, l'orient et l'occident avec le même plaisir.

Flynn SFFF : Et d'où t'es venu cette envie d'écrire ? Qu'est-ce qui a déclenché cette passion de raconter des histoires ?

Yoann Berjaud : Je crois que la passion d'imaginer une autre réalité, faire naître un autre possible à partir de la matière secrète de son âme et de son cœur, prends souvent ses racines dans l'enfance quand l'esprit est assez souple, vaste, plastique pour se prêter au jeu de l'invention des univers. Dans mon adolescence dès que j'ai découvert les jeux de rôles, j'ai tout de suite senti que je voulais être le conteur des aventures qu'allaient vivre les joueurs, le narrateur de l'histoire. Mon coeur a soif d'aventures, de les façonner par la pensée, de les incarner par les mots, de les éprouver à travers l'acte d'écrire, explorer les milles facettes du diamant de l'imagination, ressentir la multitude des émotions qui dorment en moi. C'est un besoin et une énergie inépuisable qui irrigue ma vie. J'ai besoin de plus que le quotidien, plus que l'ordinaire, j'ai besoin d'enchanter mon vécu par l'acte créateur, c'est ma façon d'échapper au stress et d'exprimer ce qu'il y a de plus beau au fond de moi, de matérialiser les trésors de la caverne intérieure.

Flynn SFFF : De ce fait, tu peux traiter d'un peu tous les sujets en y posant de nombreuses connaissances ? Tu n'es donc pas limité dans tes écrits par un manque de connaissances diverses ? Ce sont tes sources d'inspirations ?

Yoann Berjaud : Il y a toujours beaucoup à apprendre et je ne suis absolument pas satisfait de l'étendue de ma culture générale, mon souhait est de toujours progresser dans ce domaine. Cependant, je pense que les connaissances ne forment que la charpente d'un roman, quand on aborde la fiction, il ne s'agit pas de disserter en étayant une thèse par des arguments mais plutôt de donner vie à des personnages, un univers et une quête. Je crois que l'histoire racontée doit en effet transmettre un message mais elle doit le faire à travers la sensibilité et le ressenti de l'auteur pas son bagage intellectuel. Le processus d'écriture est donc pour moi plus une question d'intuition que de cérébralisation. Évidement nos créations sont nourries de nos lectures et de nos voyages artistiques divers, ces acquis forment la matière première présente dans notre inconscient, le substrat qui interagit avec notre âme créatrice. Tout ce que je vois et tout ce que je vis m'inspire.

Flynn SFFF : "Dans mon adolescence dès que j'ai découvert les jeux de rôles" Ton envie d'écrire prend donc racines dans ton enfance et plus particulièrement dans ton adolescence avec le jeu de rôle. Tu as donc été bercé pendant longtemps par la culture de l'imaginaire ?

Yoann Berjaud : Je n'arrive pas à séparer mon vécu de la culture imaginaire. Il me semble que ma vie a toujours été nourrie par la mythologie, les contes, les œuvres de fiction, il m'arrive parfois de penser que l'univers tout entier est une fiction, une histoire sans fin, un conte inachevé qui flotte dans l'esprit démesuré d'un créateur, assoupi et rêveur, un être immense et tout puissant qui se projette dans les personnages fragiles et éphémères de son propre songe... pardon je m'égare. Ceci est la thématique sous-jacente du Livre de la Création !

Flynn SFFF : "J'ai besoin de plus que le quotidien, plus que l'ordinaire[...]" L'écriture, en plus de divertir le lecteur, te permets, à toi, de sortir de ton petit train-train quotidien, et par le biais de ton imagination, vivre des aventures que tu ne pourrais vivre dans la réalité ? C'est une sorte d'exutoire en somme ?

Yoann Berjaud : Créer est grisant. L'écriture m'emporte sur ses ailes, ce que vivent mes personnages, je le ressens et je le vis jusque dans ma chair. A mon sens, écrire est un cheminement initiatique pour l'auteur qui traverse émotionnellement les mêmes épreuves et les mêmes extases que ses héros et héroïnes. Je crois que la création est une voie de découverte de soi-même. En écrivant on explore les trésors et les enfers enfouis dans son inconscient. C'est une mise à nue par le verbe. Une révélation éprouvante. Une rencontre avec les secrets qui sommeillent dans nos profondeurs intimes. Je pense personnellement que l'écriture est donc plus puissante qu'un simple exutoire, je pense qu'elle transporte le créateur vers lui-même, vers la face cachée de sa personnalité. C'est le plus stupéfiant des miroirs. Et pour revenir à ce que tu dis, oui, écrire est dépaysant, rafraîchissant, cela permet de s'envoler vers des contrées impossibles dans notre quotidien et qui n'existent que par le pouvoir de l'imagination. C'est un outil magique qui permet de toucher à l'ultime.

Flynn SFFF : T'inspires-tu de ton vécu pour tes écrits ? Et à l'inverse, t'inspires-tu de tes écrits pour vivre ?
Yoann Berjaud : Ma vie est indissociable de ce que j'écris. Mon vécu influence ma créativité qui en retour influence ma façon de vivre. C'est un cycle mystérieux. Les personnages que l'ont créé sont des expressions de nous-même mais ils prennent vie de façon surprenante et viennent nous murmurer d'étranges secrets. Chaque œuvre est un défi que je me lance. Chaque livre apporte donc une réponse à une question que je me pose. Et parfois je dois me relire attentivement pour retrouver les clefs que mon inconscient a glissé à mon intention dans les pages du roman.

Flynn SFFF : Peux-tu nous parler un peu de tes projets passés, actuels et futurs ?

Yoann Berjaud : J'ai écrit il y a bien longtemps plusieurs moutures d'un univers-monde, très riche, très dense que je dois encore mettre en forme pour pouvoir le publier : il s'agit du cycle d'Ankh la cité aux deux visages, la cité divine, sous un dôme, une ville tentaculaire, des factions foisonnantes qui s'opposent pour le contrôle de la mégapole, à travers une gigantesque partie d'échec secrète. Un livre encore une fois très mystique, inspiré des mythologies et religions, ésotérismes de toute la planète. Par ailleurs, j'ai beaucoup de manuscrit en dormance : Kamensâar l'Eternité des Cieux, la Voie du Papillon, le Feu Secret sur le quel je travaille actuellement, le Porteur du Secret qui devrait sortir sous peu. Et bien d'autres...

Flynn SFFF : Merci d'avoir répondu à mes questions pour cette interview !

Yoann Berjaud : Ce fut un plaisir Valentin. MERCIIIII pour ton soutien !

Tag(s) : #Interview

Partager cet article

Repost 0