Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dr Sleep, la suite tant attendue de The Shining

Titre : Dr Sleep
Auteur : Stephen King
Illustrateur : -
Éditeur : Albin Michel
Pages : 592
Quatrième de couverture : Depuis Shining, le petit Danny Torrance a grandi.

Ses démons aussi…

Le nouveau chef-d'oeuvre de Stephen King.

Comment ne pas se jeter sur la suite d’un roman tel que Shining ?! Vous êtes forcé de foncer dans la librairie la plus proche et de demander le dernier Stephen King, c’est une obligation. En plus, vous ne serez pas déçu, alors il ne faut pas hésiter. Quel plaisir de retrouver le grand Stephen King. Mais pas que puisqu’on retrouve aussi le fameux Danny Torrance, ce jeune garçon doté du Don. Sauf que ce petit garçon a bien grandi désormais. Malheureusement, tout comme son père, Danny a sombré dans l’alcool, et sa vie est un véritable désordre. Mais ça l’aide à oublier le Don. A ne plus voir de démons, de monstres et autres visions. Du coup, il va de ville en ville, histoire de trouver un toit et un travail pour quelques jours ou quelques semaines. Mais il finit par se poser dans l’une d’elles, où il devient aide-soignant. Il fait alors la connaissance d’Abra Stone, une jeune adolescente plutôt spéciale puisqu’elle aussi elle a le Don. Mais Dan va devoir affronter un groupe de personnes puissantes afin de protéger Abra. Dr Sleep démarre sur une petite remise en mémoire des événements survenus dans Shining ainsi que des personnages et de leur histoire après coup. Cela permet donc au lecteur de lire Dr Sleep indépendamment de Shining, ou de se remettre en tête Shining. Le fait est que l’on ne se retrouve pas directement face à un Danny plus âgé. Stephen King prend son temps pour nous présenter ce que son devenu Danny, Wendy et Dick Hallorann, quelques années après l’explosion de l’hôtel Overlook. Contrairement à certains, je trouve ça intéressant, parce que ça nous donne l’occasion de comprendre comment le petit Danny est devenu le grand Dan. On connait sa vie, et on s’attache à son personnage encore plus. En parallèle de ça, c’est le personnage d’Abra que l’on découvre, et ce, dès sa naissance. Abra et Danny sont donc, malgré leur grande différence d’âge, mis sur un pied d’égalité et évoluent plus ou moins ensemble. La narration va d’ailleurs dans ce sens, puisque Stephen King alterne, la plupart du temps, entre des chapitres concernant Abra, d’autres au sujet de Danny et encore d’autres sur le reste des personnages. Le récit se met en place lentement mais surement. Stephen King n’en dit jamais trop, pour ne pas perdre l’attention du lecteur trop vite, mais toujours assez, pour le maintenir. Si je devais classer Dr Sleep, je ne dirai pas qu’il s’agit d’un roman d’horreur, mais d’un thriller surnaturel. En effet, Stephen King ne joue pas sur la peur du lecteur, mais sur le suspense et la tension. Il n’essaye pas de faire peur mais de surprendre le lecteur et de le mettre dans un état de stress. Chose qu’il réussit bien. Malgré ses 66 ans, il nous montre qu’il sait toujours écrire et que son talent ne s’est pas fait la malle. J’ai trouvé Dr Sleep passionnant, du début à la fin, surtout par les rebondissements. Je suis resté pendu au bouquin jusqu’à ce que je tourne la dernière page (qui est un passage que j’ai trouvé très beau). Des nouveaux personnages font leur entrée dans l’univers de Stephen King. Outre Abra, il y a aussi Lucy et David, ses parents, mais aussi sa grand-mère ou ses camarades de classe. Mais aussi, tous les membres du Nœud Vrai (je ne vais pas en dire plus, je vous laisse découvrir, mais sachez qu’ils sont terrifiants !) et pour finir, Billy, John et Casey, qui aident Dan à se libérer de son alcoolisme. Cet alcoolisme est très important dans ce bouquin, puisqu'il l’était déjà dans Shining. C’est une part très autobiographique de l’ouvrage où l’on suit Dan qui assiste de nombreuses réunions des AA (alcooliques anonymes), et à mon avis, c’était très important pour Stephen de partager ça avec ses lecteurs, pour montrer que ses années d’alcoolisme sont bien révolues. Les personnages de ce roman sont vraiment très attachants. Ce que j’ai apprécié, c’est de voir que Stephen King connait la jeunesse actuelle, et que malgré que sa représentation soit assez clichée, il reste dans le vrai dans sa manière de décrire Abra et son adolescence. J’ai aimé Dr Sleep. J’ai passé un superbe moment de lecture, et j’ai eu du mal à lâcher le bouquin une fois la dernière ligne lue. Les fans voulaient une suite de Shining pour savoir ce qu’il advenait de Danny. C’est chose faite avec Dr Sleep qui remplit formidablement bien son contrat. C’est très bien écrit et vraiment passionnant. Surtout les 200-300 dernières pages qui sont vraiment intenses. Et malgré toutes les situations fantastiques que l’on traverse, on garde une impression de réalité. Car au final, si l’on retire le fantastique de Dr Sleep, c’est une histoire totalement réaliste que l’on retrouve. La violence et les événements sont là pour en témoigner.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0