Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2020...à la recherche du temps perdu, un peu trop d'Histoire

Titre : 2020...à la recherche du temps perdu
Auteur : Gwenaële Gautier
Illustrateur : -
Éditeur : Persée
Pages : 670
Quatrième de couverture : Alix est atteint d’une maladie génétique rare ; chaque jour, il vit dans l’attente pesante d’un remède. En trouvant refuge dans le passé, grâce à une étrange machine gardée secrète dans l’atelier de son père, il se sent mieux, alors il décide de partir à l’aventure avec sa sœur jumelle dans l’Histoire à la quête de sa guérison. Dans les sept « livres » qui constituent la série, le lecteur accompagne Alix dans ses rencontres incroyables, parfois dangereuses, et dans ses missions où les mystères à résoudre s’accompagnent d’amour et d’humour.

Au début de 2020… À la Recherche du Temps Perdu ! Alix a douze ans. Bloqué avec toute sa famille à Stratford en 1867, il s’apprête à partir pour 2194. En attendant, il nous livre, noir sur blanc, le récit de ses extra-ordinaires voyages dans le passé… Trois ans plus tard, le jour même de son quinzième anniversaire, il réintègre enfin son époque. Mais alors, de ces voyages spatio-temporels ainsi que de la machine à voyager dans le temps, il n’a plus aucun souvenir. Pourtant, son journal intime fait mention d’Elephant Man et d’hommes du futur lui ayant injecté un gène thérapeutique ! Ses Mémoires vont-ils l’aider à retrouver la mémoire ?

2020…A la recherche est le premier roman publié de l’auteur Gwenaële Gautier, mais c’est aussi un sacré gros pavé de 665 pages. Mais le roman est divisé en 7 livres, de plus ou moins 100 pages chacun. 2020…A la recherche du temps perdu raconte l’histoire du jeune garçon Alix, âgé de 9 ans, et atteint d’une maladie génétique rare. Mais un jour, il découvre une machine dans l’atelier de son père. Cette machine va alors lui permettre de voyager dans le temps, en quête d’Histoire et d’aventures ! 2020…A la recherche du temps perdu, c’est donc un roman, composé de 7 livres nous proposant alors un long voyage à travers le temps et l’espace. L’Égypte Antique à l’époque des Pharaons, Londres de Jack l’Éventreur, etc, à la rencontre d’Elephant Man et tant d’autres personnages. Alix nous raconte le récit de ses voyages, lui donnant l’occasion de s’évader de son quotidien et d’oublier sa maladie. Si le travail de documentation, de recherche et de description est vraiment impressionnant, lire un roman de 665 pages sur de l’Histoire est assez laborieux, voire même parfois ennuyeux. Toutefois, c’est loin d’être sans intérêt puisqu’on apprend beaucoup de choses et que Gwenaële a une plume agréable et écrit avec une grande fluidité. Cependant, je pense que ce récit, destiné à la jeunesse, devrait être plus léger pour vraiment être apprécié, car l’Histoire ne passionne pas tous les jeunes de 11 à 15 ans.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0