Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Épée Enchantée, de la chevalerie à la sauce Série B
L'Épée Enchantée, de la chevalerie à la sauce Série B

Titre : L'Épée Enchantée
Réalisateur : Bert I. Gordon
Scénariste : Bert I. Gordon
Producteurs : Bert I. Gordon
Producteur exécutif : -
Acteurs : Basil Rathbone, Gary Lockwood, Anne Helm, Estelle Winwood...
Éditeur DVD : Artus Film
Date de sortie : 2 avril 2013
Format disponible : DVD
Description : Pour délivrer la princesse Hélène (Anne Helm) enlevée par le sorcier Lodac (Basil Rathbone), George (Gary Lockwood) va devoir affronter sept malédictions : ogre, cratère de feu, femme vampire, apparitions pétrifiantes, galerie de monstres, sorcière, et dragon. Doté d’une armure magique, un cheval merveilleux, et une épée enchantée, il sera aidé par sept chevaliers ressuscités.

L'Épée Enchantée, de la chevalerie à la sauce Série B

Caractéristiques DVD :

Format image : 1.85 originale - 16/9
Format Son : Version Anglaise, Version Française
Sous-titres : Français
Durée : 77 minutes
Nombre de disques : 1
Prix : 12€90

Bert I. Gordon est certainement l’un des réalisateurs de films de SF et d’horreurs de série B les plus connus. Ayant principalement réalisé des films traitant du gigantisme, il signe, avec l’Épée Enchantée, son premier film de fantasy.

Ce film est passé totalement inaperçu lors de sa sortie en 1961 et son arrivée en France en 1962. Seulement quelques salles l’ont diffusé, et le film n’a pas fait beaucoup de bruit autour de lui. Et pourtant, il s’agit là d’un film qui aurait mérité un peu plus d’attention car bien qu’il ne soit pas un chef-d’œuvre, il reste toutefois un bon film de chevalerie.

Inspiré de la légende de saint Georges et du dragon, L’Épée Enchantée nous conte l’histoire de George, un magicien qui, pour délivrer la princesse Hélène des mains du Sorcier Lodac, va devoir affronter les 7 malédictions qu’a semées Lodac sur le chemin menant à son château. Ogre, Cratère de feu, vampire et tentation, monstres et dragons, etc. Pour cela, il dispose d’une épée et d’une armure magique ainsi que des sept meilleurs chevaliers !

Si l’histoire se trouve être simple et linéaire, cela n’empêche pas d’en faire une bonne histoire. Surtout que le scénario de Gordon est rempli d’une bonne dose d’humour, de situations totalement loufoques et le tout sur fond d’aventure chevaleresque complètement épique ! J’adore le concentré de créatures que l’on peut rencontrer dans ce film, c’est vraiment fun !

Et faut dire que les effets spéciaux étaient pas mal réussis pour l’époque. C’est sûr que maintenant, c’est daté et dépassé, mais quand même ce n’était pas chose facile de regrouper des nains, des géants, des dragons et des ogres ainsi que des hommes dans un film, sur une même scène, au même instant. Puis ce côté petit budget, do it yourself, avec des bruitages improbables donnant un côté kitsch au film rend bien dans l’ensemble. Les plans sont beaux, y’a de la couleur, que demander de plus ?

Ce que l’on retiendra du casting, c’est surtout Sherlock Holmes. Bon, certes il a troqué sa pipe et son béret pour une toge de magicien, mais ça n’empêche qu’il reste Sherlock Holmes. Plus sérieusement, Basil Rathbone joue très bien son rôle de vilain sorcier et il aurait mérité d’être plus exploité. A ses côtés se trouve la belle Anne Helm dans le rôle d’Hélène et Gary Lockwood dans celui de Georges, et même si le film est quelque peu surjoué, on est embarqué dans une drôle d’aventure.

Un petit film sans prétention, à avoir dans sa filmothèque pour un visionnage sympathique et divertissant !

Cette édition DVD est de bonne qualité, le rendu du son est correcte, pas de grésillements, ni d'interférences. Niveau image, c'est un peu floue, mais les couleurs sont très jolies, rien de gênant en somme.

En plus de quoi, Artus Film vous propose en bonus, une analyse très intéressante d'Alain Petit.

Tag(s) : #Review DVD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :