Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Review Livre] La Saga de Xavi El Valent 1: Le Glaive de Justice - François Darnaudet, Gildas Girodeau, Philippe Ward

Auteur : François Darnaudet, Gildas Girodeau, Philippe Ward
Illustrateur : Christophe Palma
Éditeur : Rivière Blanche
Pages : 252 pages
Prix : 17€
Quatrième de couverture : En l’an de grâce 1213 après Jean-Baptiste, le roi Amalrik III le Vil, monarque absolu de tout le pays franc, et le Pape noir Gontran le Défiguré décident de conquérir les royaumes de Katland et d'Ock afin d’y imposer leur puissance temporelle autant que spirituelle.

Alors que les troupes du roi d’Ock Bérenger V et du roi Pere IX de Katland rencontrent celles d'Amalrik dans la plaine de Murèl, débute la saga d'un chevalier katalan : Xavi El Valent et sa quête du Glaive de Justice...

Le Glaive de Justice est un roman de fantasy qui nous plonge rapidement dans un monde fantastique. Utilisant un contexte historique et des lieux plus ou moins réels, ceux-ci sont rendus d’une certaine manière imaginaire par la modification des noms. Par exemple, Catalans devient Katalans et Cathars devient Kathars. Ce sont les premiers chapitres de ce tome qui permettent de mettre en place le contexte et les bases de l’univers. Simplement et rapidement, on se retrouve lancé dans le vif du sujet. C’est une fantasy à l’ancienne que nous présentent les 3 auteurs. Dans une ambiance assez noire et terrifique, on suit la quête initiatique d’un jeune héros, en l’occurrence, Xavi, à travers une aventure très épique. Et bien sûr, on découvre le bestiaire qui va avec l’histoire. Mages, Nécromanciens, Loups-garous, Vampires, Tigro-raptors, Morts-vivants et quelques autres créatures fantastiques que l’on n’avait encore jamais vues. Dans Le Glaive de Justice, on ne se soucie pas de la psychologie des personnages. Il s'agit d'un genre de fantasy vraiment classique. En effet, le roman est très axé sur l’action, les batailles et l’histoire. On navigue d’ailleurs entre combats et péripéties palpitantes. On ne se prend pas la tête avec une histoire complexe qui demande à réfléchir. On déconnecte ses neurones et on se laisse emporter dans un monde barbare. On découvre quelques personnages à travers notre périple pour accomplir notre quête. Et malgré qu’ils ne soient pas traités en profondeur et que l’on ne sache d’eux, que ce que les auteurs veulent nous montrer, ils restent très charismatiques. Du jeune magicien qui doit sauver le monde, au barbare à la Conan, c’est une galerie de personnages variée et intéressante que l’on découvre. Cependant, cette galerie comporte des archétypes, telle la belle sorcière qui utilise ses charmes pour en arriver à ses fins. C’est une histoire passionnante que l’on nous fait découvrir. Pleines de rebondissements, d’action et de péripéties. Une quête palpitante qui nous mène à travers une région agréable à découvrir. Cependant, quelques passages de l’histoire auraient mérité d’être traités plus en détail et non de manière succincte. Je pense notamment au combat entre les loups-garous et les morts-vivants de Agan ou encore la bataille finale. Les combats manquent souvent de descriptions et de détails. Mais l’histoire reste passionnante et très originale. Avec du suspense, des batailles, des combats bourrins et des effusions d’hémoglobines. Tout ce qui fait un bon roman de fantasy sans prise de tête, excellent du début à la fin. Tout ce qui fait un bon roman de fantasy sans prise de tête, excellent du début à la fin. Et c’est justement cette fin plutôt inattendue qui donne envie de se plonger dans la suite des aventures de Xavi El Valent.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :