Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Review Livre] Chroniques de Karn T1 - Nereliath - Simon Sanahujas

Auteur : Simon Sanahujas
Éditeur : Asgard
Pages : 332 pages
Prix : 18€
Quatrième de couverture : Un aventurier Luxian qui parcourt le monde à la recherche de lui-même. De redoutables pirates et des navires en provenance de la moitié des Royaumes. Que peut bien dissimuler le mystérieux océan de l'Est pour attiser tant de convoitises ? Les restes d'une civilisation oubliée, la Cite des Dieux ou quelque chose de plus fantastique encore ?

Nereliath est le premier tome des chroniques de Karn mais aussi le premier tome d’une superbe aventure de piraterie et de fantasy dans la lignée d’un Conan Le Barbare. Et pour le comprendre, il suffit de regarder l’illustration de la couverture de ce Nereliath. Dans ce premier tome, on suit Karn, aventurier et pirate qui navigue sur les mers entre buveries et batailles. L’histoire est très intéressante et ne cesse de devenir de plus en plus passionnante au fur et à mesure qu’elle évolue et que l’intrigue prend forme. En plus de quoi, Simon Sanahujas nous permet, à travers son récit, de voyager sur les mers et de vivre une véritable expérience de piraterie. Chose totalement impossible en vrai ! Surtout que l’auteur a un style très dynamique et utilise des descriptions très détaillées. Par contre, Simon fait parfois des répétitions qui alourdissent son texte et qui lui font perdre de la fluidité. Entre les diverses batailles, on rencontre quelques personnages qui vont se montrer gentils ou méchants et qui auront plus ou moins d’importance. Mais on ne va pas chercher à comprendre qui ils sont. On ne les connait pas vraiment plus que ce que l’on voit. La force du récit se trouve vraiment dans l’ambiance qui est mise en place et dans l’aventure, dans l’histoire.
C’est un roman d’aventure qui démarre bien et qui finit bien. Il faut cependant aimer l’univers pirate et les aventures pour apprécier celle-ci qui dispose d’une ambiance assez particulière et parfois violente. Mais on entre dans le récit et on en ressort qu’à la fin.

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :